Actualité Dakar Education

Jets de grenades lacrymogènes à L’IFAN : Le SAES dénonce ces actes et exige le respect des franchises universitaires

Le Syndicat Autonome de l’Enseignement supérieur a réagi suite aux jets de grenades lacrymogènes par les forces de l’ordre L’IFAN. Un incident survenu suite aux affrontements entre Forces de l’ordre et étudiants qui étaient au front pour dénoncer le retard de paiement des bourses.

Le Syndicat Autonome de l’Enseignement supérieur a réagi suite aux jets de grenades lacrymogènes par les forces de l’ordre qui faisaient face aux étudiants qui réclamaient leurs bourses en bloquant la corniche ouest faisant face à L’IFAN. 

La Bureau national du Syndicat Autonome de l’Enseignement supérieur qui condamne les violences, est monté au créneau pour dénoncer de tels actes ainsi que leurs auteurs et exige le respect des franchises universitaires.

Dans le communiqué parvenu à Teranganews, « le Bureau National du Syndicat Autonome de l’Enseignement supérieur condamne avec la dernière énergie, les actes de violence perpétrés ce lundi 06 août 2018 à l’I.F.A.N. « En effet, au cours d’une manifestation d’étudiants dans le campus pédagogique de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar, une grenade lacrymogène a cassé les vitres et terminé sa course folle dans le bureau d’une collègue. L’irréparable pouvait encore se produire si la collègue était assise sur son fauteuil au moment où les éclats de verre et la grenade tombaient sur son bureau », peut-on lire.

Le SAES appelle donc et « pour la énième fois, au respect des franchises universitaires et condamne fermement ces actes de violence digne d’une autre époque », note le communiqué du syndicat des enseignants du supérieur dirigé par Professeur Malick Fall.

A propos de l'auteur

Khadim FALL

Laisser un commentaire

Close