A LA UNE Actualité Dakar societe

Agence PANAPRESS : Les travailleurs en grève de la faim ce vendredi 17 août pour réclamer 39 mois d’arriérés de salaires

Le Collectif des employés de l’Agence panafricaine d’information (PANAPRESS) a décidé ce jeudi de poursuivre son mot d’ordre de grève illimitée, lancée vendredi dernier pour exiger le paiement de 39 mois de salaire. Réunis en assemblée générale le collectif des travailleurs de PANAPRESS, a décidé d’entamer à partir de ce vendredi 17 août 2018 après midi, une grève de la faim.

Selon le secrétaire général du collectif, Amadou Abdoul Sakho, en compagnie d’autres responsables de la structure, « les travailleurs en assemblée générale ce jeudi 16 août, ont décidé de poursuivre la grève après avoir évalué leur premier plan d’action qui dure depuis presque une semaine et largement suivie », a-t-il déclaré.

M. Sakho a signalé que le collectif a rencontré le Directeur général de la PANA, ainsi que le Haut Conseil du dialogue social (HCDS) et il est sorti à l’issue de cette rencontre « le versement d’un mois de salaire pour permettre aux agents de fêter la tabaski », souligne le communiqué reçu par Teranganews.

Mais à en croire,toujours M. Sakho, « cette lutte a pour finalité, le paiement de 39 mois de salaires, qui sont montés à 40 depuis mercredi, et non le règlement d’un seul mois pour permettre aux agents de fêter la Tabaski. D’ailleurs certains membres du collectif envisagent de durcir la lutte, en entamant dès ce vendredi après la prière du vendredi une grève de la faim ».

Le secrétaire général du Collectif estime que les employés ont « suffisamment fait preuve de patience et ne peuvent donc se contenter de promesses. Ainsi, toute suspension de la grève devra répondre à des garanties claires de paiement des arriérés ».

D’après le porte-parole du collectif, « s’ils en sont arrivés à cette situation, c’est à cause des pays membres de Panapress qui ne sont pas à jour dans leurs contributions pendant que le Sénégal l’est jusqu’en 2019. C’est pourquoi d’ailleurs, ils comptent manifester également leur mécontentement la semaine suivante devant les ambassades de ces pays », a-t-il annoncé.

A propos de l'auteur

Khadim FALL

Laisser un commentaire

Close