A LA UNE Actualité Saint-Louis societe

Saint Louis – Émigration clandestine : Une trentaine de candidats interpellés et placés sous mandat de dépôt

Adama SENE, Correspondant à Saint-Louis.
Malgré les multiples campagnes de sensibilisation et d’information sur les conséquences désastreuses de l’émigration clandestine, sur les risques induits et les dures conditions de vie des émigrés irréguliers en Europe, les départs de jeunes migrants clandestins continuent de plus belle sur les côtes du Sénégal. Ce 17 juillet 2018, la police de Saint-Louis a démantelé un réseau qui devait convoyer une centaine de jeunes vers l’Espagne via des pirogues de fortune.
Les candidats qui devaient embarquer dans des embarcations de fortune pour se rendre en Europe l’ont échappé belle. Si la police n’avait pas réagi diligemment pour faire capoter le voyage, peut-être on serait à l’heure actuelle au décompte des pertes en vie humaine. Exploitant une information anonyme sur des mouvements douteux de jeunes gens dans une maison sise à Pikine dans le faubourg de Sor, les hommes du commissaire Ousmane Fall, de l’arrondissement de l’île, y ont effectué une descente pour constater de visu les mobiles de cette présence suspecte. Une opération qui a permis l’interpellation d’une trentaine de candidats à l’émigration clandestine. Majoritairement originaires du Baol, du Saloum et de la région de Thiés, ils étaient regroupés à Pikine X Tall dans des chambres louées pour le voyage, en attendant le jour et l’heure de départ. Interpellés et placés en garde en vue au commissariat central, les candidats à l’émigration clandestine ont déclaré aux enquêteurs avoir versé individuellement au cerveau de l’affaire, une somme 400.000 FCFA pour les frais du voyage. Pour rallier l’Europe, ils devaient d’abord emprunter de petites barques les conduisant en haute mer avant d’embarquer dans une grande pirogue dans la nuit du mardi au mercredi. Un trajet qu’ils n’ont pas pu faire grâce à la vigilance des forces de sécurité. D’ailleurs ce tout ce beau monde et le cerveau de ce dangereux voyage ont été présentés au procureur de la république, qui les a placés sous mandat de dépôt pour divers délits dont ceux d’organisation d’un voyage clandestin et participation à une aventure dangereuse. Réagissant à la recrudescence des voyages clandestins ces dernières semaines, le secrétaire exécutif de l’ONG Jeunesse et Développement (JED), a rappelé qu’il est grand temps de tenir un langage clair et de vérité aux jeunes candidats à l’émigration clandestine que l’Europe n’est plus ce qu’elle était. « Il faut que la jeunesse sénégalaise comprenne, qu’il n’est plus nécessaire d’avoir la phobie de l’étranger pour avoir des moyens de promotion économique et sociale. On peut rester sur place et gagner honnêtement sa vie. Il suffit d’avoir une grande créativité pour pouvoir accéder à certains postes de responsabilité. Raison pour laquelle, j’interpelle les autorités à varier les formations, à rapprocher les structures d’accompagnement à la jeunesse et faciliter les financements à ces derniers » a soutenu Ibou Gueye. Pour rappel, la semaine dernière, près de 150 candidats sénégalais à l’émigration clandestine ont été interpellés et secourus par des garde-côtes mauritaniens avant d’être expulsés à la frontière.

A propos de l'auteur

Daouda SOW

Laisser un commentaire

Close