A LA UNE Actualité Saint-Louis societe

Saint Louis – CRD Tabaski 2018 : Les populations du Nord rassurées

Adama SENE, Saint-Louis.
Pour la Tabaski 2018, plus de 155. 000 têtes sont attendues dans la région Nord. A quelques semaines de la fête, les autorités administratives, les services de l’Elevage de Saint-Louis et les différents acteurs du secteur ont participé ce 9 juillet à un comité régional de développement consacré à l’Aid Kabir. Une occasion qui a permis aux éleveurs de réclamer plus de sécurité dans les frontières et dans les points de vente.
Les nombreuses difficultés rencontrées par les opérateurs privés et les éleveurs aux différents postes frontaliers avec la Mauritanie lors de la dernière Tabaski, ont été soulevées par ces derniers. A en croire le président des opérateurs privés, ils ont connu beaucoup de cas de vols et autres insécurités à la frontière mais également dans les points de vente dans les villes. « Nos membres ont été victimes de vols lors des traversées des troupeaux. Dans les villes, les points de vente normalisés sont souvent dépourvus d’éclairage suffisant, de points d’eau pour abreuver le bétail. Donc il faut que les autorités fassent des efforts pour solutionner ces manquements pour sécuriser les personnes et les biens de nos membres et des éleveurs en général » a-t-il déclaré. Raison pour laquelle, d’importantes dispositions sécuritaires et sanitaires ont été formulées à l’endroit des collectivités locales pour améliorer les conditions de séjour des éleveurs et opérateurs privés de bétail. « Tous les points de vente répertoriés doivent être aménagés dans les villes et dans les marchés hebdomadaires habituels afin d’assurer la sécurité des personnes et des biens, la salubrité, l’éclairage, l’approvisionnement en eau pour le personnel et le bétail, de fournir des toilettes mobiles » a rappelé Seynabou Diack Sy. Abordant le volet financement des opérations Tabaski, le chef de service régional de l’Elevage, a déploré des lenteurs qui ont été notées dans le traitement de bon nombre de dossiers approuvés par le comité technique d’approbation du CMS, qui au final n’ont pas été transmis par les agences locales. Avant d’appeler pour que des efforts se fassent afin de juguler la faiblesse des financements accordés aux opérateurs avec un retard et également le non remboursement des crédits par les opérateurs dans tous les départements. « Les opérateurs privés de Podor, engagés pour des opérations Tabaski, ont bénéficié des partenaires financiers d’enveloppes de 286 millions pour 108 dossiers validés. Leurs collègues des départements de Dagana et de Saint-Louis se contenteront d’un financement global de 135.100.000 FCFA pour 52 opérateurs » a signalé Mme Sy. Malgré tout, les autorités et les responsables du service de l’Elevage ont donné l’assurance que la demande en moutons de Tabaski 2018, sera satisfaite dans la région de Saint-Louis. A en croire le gouverneur adjoint chargé du développement, toutes les dispositions sont prises pour amoindrir les difficultés à tous les niveaux. « D’importantes mesures sont arrêtées par le gouvernement pour accompagner les opérateurs privés et les éleveurs par la suppression des taxes douanières à la frontière, municipales dans les villes, l’allégement des contrôles sur les routes. Sur ce point des ordres ont été donnés aux forces de l’ordre pour leur application. Les prix du transport du bétail ont été homologués et seront appliqués dans la région » a déclaré Khadim Hann.

A propos de l'auteur

Daouda SOW

Laissez un commentaire

*

Close