SAMASEN 2018
A LA UNE Actualité politique Saint-Louis

Saint Louis – Arrêt cour de la CEDEAO : Le ministre Mansour Faye soupçonne des lobbies

Adama SENE, Saint-Louis.
Les sorties des responsables de l’APR se multiplient sur l’arrêt de la CEDEAO, en attendant le verdict de la cour d’appel sur l’affaire dite « Khalifa Sall ». Jeu auquel le maire de la commune de Saint-Louis, s’est livré ce weekend lors la réunion préparatoire de la nuit de l’émergence du 28 juillet prochain dans la capitale du Nord, après avoir vertement tancé l’opposition. Pour Mansour Faye, l’arrêt de l’organisation sous régionale cache des non-dits qu’il faut élucider.
L’édile de Saint-Louis, n’est pas allé avec le dos de la cuillère pour s’attaquer à l’opposition et à l’arrêt de la CEDEAO. A en croire le ministre de l’hydraulique, la cour de la CEDEAO ne peut rien imposer au Sénégal, qui reste un Etat souverain. « La cour d’appel n’est pas tenue de suivre à la lettre les directives de la cour sous régionale. Ensuite les avis sont partagés sur la question. Si certains spécialistes du droit soutiennent qu’il y a vice de forme, d’autres maintiennent le contraire. D’ailleurs il y a une grande question qu’il faut éclairer sur cette cour de justice de la CEDEAO. Il s’agit de la légalité de celle-ci. Elle a terminé son mandat depuis longtemps, donc pourquoi se précipiter pour rendre un arrêt. Il faut qu’on sache les réelles motivations de ce jugement. Qu’est ce qui se cache derrière ? Y a-t-il des lobbies, des manipulations ? Et par qui ? La cour qui a fini son mandat, doit tout simplement céder la place et non demander une prorogation pour statuer. Il y a une chose qui ne va pas dans cette histoire. Mais cela ne nous surprend pas car en face, nous avons des gens qui ont l’habitude de produire des fausses factures. Certainement ils ont joué sur du faux et des lobbies avec la cour » a déclaré Mansour Faye. Avant de poursuivre que sur le cas de Khalifa Sall, les faits sont constants et le verdict de la cour d’appel est attendu sereinement. « Il a été condamné en première instance pour des détournements de plusieurs milliards de francs CFA avec à la clé des fausses factures. Si on demande qu’il soit libéré, je crois qu’également il faudra dans ce cas libérer tous les prisonniers condamnés pour vol » a soutenu le ministre de l’Hydraulique. Très en verve, le maire de Saint-Louis a aussi copieusement savonné l’opposition. « Seuls les aveugles n’ont pas vu les réalisations du Président Macky Sall. Dans tous les secteurs, des énormes efforts sont consentis et les retombées sont positivement ressenties par les populations. C’est pourquoi, nous n’accordons aucun crédit aux agissements de l’opposition sans programme. Les opposants peuvent continuer à manifester et à vociférer, mais qu’ils comprennent que les sénégalais ne sont pas dupes. Ils n’échangeront jamais l’action à la parole » a-t-il ajouté. Le maire Mansour Faye flanqué de Mariéme Badiane et d’autres responsables de la mouvance présidentielle, présidait la rencontre des femmes de BBY, préparant la nuit de l’émergence le 28 juillet prochain dans la vieille cité de Ndar.

A propos de l'auteur

Daouda SOW

Laisser un commentaire

Close