A LA UNE Actualité Presse du jour

Presse du jour : Le revirement dans le procès Khalifa Sall domine l’actualité des quotidiens de ce jeudi 12 juillet 2018

Les quotidiens parus ce jeudi 12 juillet 2018 reviennent encore dans la longueur sur le procès du maire de Dakar, Khalifa Sall avec la demande du procureur général Lansana Diaby qui a invité la Cour au respect de la jurisprudence de la CEDEAO. Une demande qui a poussé la Cour à suspendre le procès en attendant d’avoir la production de la Cour de justice de la CEDEAO.

« Coup de tonnerre : le procureur cautionne la libération de Khalifa Sall », affiche à sa Une Vox Populi qui informe en même temps de la décision du premier président de la Cour d’appel de Dakar de suspendre l’audience le temps de disposer de l’arrêt qui reconnait la violation des droits de Khalifa Sall ».

« Coup de tonnerre au procès de Khalifa Sall », écrit à sa Une L’As qui revient sur la demande du procureur général Lansana Diaby à la Cour d’appel.

A en croire L’As, Lansana Diaby qui a requis en faveur du maire de Dakar. Demba Kandji se donne un temps de réflexion. Selon toujours le procureur général « Nous allons vers un chaos communautaire  et aucun des Etats n’y a intérêt » avertit le procureur général.

L’As nous informe toujours que s’agissant du procès, « la défense veut une libération immédiate de droit et de fait ».

« En effet, c’est ce mercredi, au troisième jour d’audience du procès en appel de Khalifa Sall, le procureur général près de la Cour d’appel de Dakar, Lansana Diaby, a souligné l’obligation pour l’Etat du Sénégal de respecter les décisions de cette juridiction communautaire », écrit le journal L’As.

 D’après L’As, « le procureur général a évoqué cette possibilité en réagissant à une demande de libération immédiate introduite par les avocats de la défense. Une requête à laquelle le premier président de la Cour d’appel de Dakar Demba Kandji a promis de répondre dans un délai de huit jours. La durée de la suspension de l’audience qui doit reprendre le 18 juillet ».

Enquête parle de « Voix de la sagesse », exprimée par le Procureur qui appelle à respecter les décisions de la Cour de justice de la CEDEAO.

Après cette demande, « les avocats de la défense ont une semaine pour disposer de l’arrêt de la cour de justice de la CEDEAO.

Plus mesuré, le journal Le Quotidien, semble attendre la reprise de l’audience et l’annonce mercredi prochain de la décision du juge de la Cour d’appel pour tirer des conclusions. en titrant « Le clair obscur de Lansana Diaby ».

Toutefois pour Me Samba Bitèye un des avocats de l’Etat, « il faut être un peu sorcier pour dire que l’arrêt (de la Cour de justice de la CEDEAO) permettrait la libération de Khalifa Sall ».

Le Quotidien rapporte également des propos du procureur général qui soutient : « On ne peut contester l’arrêt (de la Cour de justice de la CEDEAO) car il émane d’une juridiction ».

En sport, Stades, quotidiens des sports s’est entretenu avec le défenseur sénégalais Kara Mbodji vice capitaine des Lions qui a craché ses vérités.

« On m’a sacrifié pour l’intérêt de certains ». Kara d’enchainer « il faut que les sénégalais sachent que je n’étais pas blessé ils ont refusé de me faire jouer pour leur propre intérêt », fulmine l’ancien joueur de Diambars de Saly.

A propos de l'auteur

Khadim FALL

Laissez un commentaire

*

Close