A LA UNE Actualité Presse du jour

Presse du jour : Le revers de l’Etat face à Karim Wade devant la juridiction de Monaco et le procès Khalifa Sall en Une des quotidiens de ce mercredi 11 juillet 2018 

Le refus du tribunal correctionnel de Monaco de procéder à la confiscation des biens de Karim Wade, comme le demandait l’Etat du Sénégal, et le procès en appel de Khalifa Sall sont les principaux sujets qui dominent l’actualité des quotidiens parvenus ce mercredi 11 juillet 2018 à  Teranganews.sn  

« Karim Wade s’en tire à bon compte », pointe à sa Une le journal Le Quotidien qui nous apprend que « le tribunal correctionnel de Monaco a refusé, ce mardi 10 juillet, de procéder à la confiscation de sommes saisies dans les comptes monégasques appartenant à M. Karim Wade, contrairement à la demande présentée par l’État du Sénégal », se sont réjouis les avocats du candidat déclaré du PDS, dans un communiqué rendu public.

Toutefois pour le journal l’un des avocats de l’Etat Me Moussa Felix Sow de préciser « d’un autre côté, qu’il y a une procédure en cours ».

Pour Enquête l’Etat du Sénégal est dans une série de revers concernant les décisions des juridictions internationales à sa Une. « Revers en série »

Enquête souligne aussi que le tribunal correctionnel de Monaco a rejeté la requête de l’Etat relative à la confiscation des biens de Karim Wade.

Le journal de renchérir, « de la CEDEAO aux Nations Unies en passant par Paris, Monaco, Luxembourg, l’Etat du Sénégal n’en finit pas de cumuler les revers. Malgré sa pléthore de conseils payés à coup de millions, il ne remporte que des victoires faciles auprès des juridictions nationales, dont l’indépendance est sérieusement contestée », écrit Enquête.

De même écrit le journal nous fait part de cette affaire Karim Wade et la décision de refus de la juridiction de Monaco de procéder à la confiscation des biens de Wade fils. Mais à en croire L’As qui cicte l’agent judiciaire de l’Etat : « l’inexistance en droit monégasque de l’infraction d’enrichissement illicite empêche de faire droit à la demande de confiscation pénale ».

A rappeler « que la Cour de répression de l’enrichissement illicite (CREI) a condamné en mars 2015, Karim Wade, fils de l’ancien Président sénégalais Me Abdoulaye Wade, à six ans de prison ferme et 138 milliards de francs CFA d’amende pour enrichissement illicite. Pour recouvrer cet argent, l’Etat du Sénégal a initié des procédures dans différents pays. Karim Wade qui a bénéficié d’une grâce en 2016, vit en exil au Qatar ».

Restons toujours avec la justice et le procès en appel du maire de Dakar Khalifa Sall, Enquête de noter le souhait des avocats de Khalifa Sall qui « plaident le renvoi de cette affaire en attendant la production de l’arrêt intégral de la cour de justice de la CEDEAO ». Dans cette décision, les juges communautaires ont estimé que M. Sall n’a pas eu droit à un procès équitable en première instance.

Selon L’As aussi, « la défense du maire de Dakar veut ralentir la machine », Me Seydou Diagne sollicite un renvoi de 8 à 15 jours.

D’après la robe noire dans les colonnes de L’As « cette demande de renvoi va permettre d’avoir les facilités pour accélérer les démarches afin que nous puissions l’introduire. Voilà la base légale de la demande de liberté provisoire de Khalifa Sall », plaide Me Diagne.

Vox Populi relève des échanges houleux entre les avocats des deux camps de noter « le juge Demba Kandji président de la cour d’appel est dépassé par les débats face à des robes noires qui se déchirent à la barre ».

Dans ces accrochages entre avocats de l’Etat et ceux du maire de la capitale et consorts L’As nous fait savoir que Me Yérim Sow a dans ce concert de brouhaha traité son collègue de la défense Me Jakubowicz de « menteur ».

Pour Enquête c’est une course contre la montre pour l’arrêt de la CEDEAO. Selon le quotidien Enquête, les avocats de la défense plaident pour le renvoi de cette affaire en attendant la production de l’arrêt intégral de la Cour de Justice de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).

En sport pour terminer le quotidien Stades est revenu sur la qualification de la France en finale de la coupe du monde Russie 2018 c’était contre une belle équipe de la Belgique. Les Bleus doivent leur victoire au défenseur Samuel Umtiti.

« Les Bleux vers une 2e étoile », Stades qui s’exclame d’écrire que « la France vise une deuxième étoile ce dimanche ».

A propos de l'auteur

Khadim FALL

Laissez un commentaire

*

Close