A LA UNE Actualité Presse du jour

Presse du jour : Le délibéré de la Cour d’appel sur l’affaire Khalifa Sall en exergue dans les quotidiens parus ce jeudi 19 juillet

Les quotidiens parus ce jeudi 19 juillet 2018 sont à fond dans le procès Khalifa Sall avec le rejet de la demande liberté immédiate du maire de Dakar et la nullité de la procédure qui a abouti à sa condamnation en première instance. 

L’information fait la Une de Vox Populi : « Demba Kandji anéantit les derniers espoirs de Khalifa ».

Vox Populi de rapporter que la Cour d’appel de Dakar a débouté Khalifa Sall et Cie « qui avaient, via leurs avocats, introduit une demande de libération immédiate, suite à la décision rendue par la Cour de justice de la CEDEAO », la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest.

Après avoir donné sa décision le premier président de la Cour d’appel de Dakar ne veut plus entendre parler de la CEDEAO. « Je refuse de débattre sur l’arrêt de la Cour de justice de la CEDEAO. Dans son argumentaire, le premier président de la Cour d’appel de Dakar, a estimé que la Cour de justice de la CEDEAO ne peut pas se substituer aux juridictions nationales, a indiqué que sa cour n’a pas obligation d’appliquer les arrêts de la justice communautaire », écrit le journal.

«Kandji douche Khalifa Sall », c’est le titre qui pointe à la Une de Enquête.

Selon le quotidien Enquête qui cite le premier président Demba Kandji, « j’ai déjà vidé cette affaire et je ne parlerai plus de la CEDEAO » pour le reste du procès en appel qui se poursuit donc. Le Quotidien de renchérir « Poursuite du procès Khalifa Sall : Pas d’arrêt pour Demba ».

Selon Le Quotidien « le juge d’appel a rejeté les exceptions soulevées par la défense. Très sollicité depuis son avis sur l’arrêt de la Cour de justice de la CEDEAO, le procureur général Lansana Diaby est revenu sur sa sortie avec plus de précisions « je n’ai jamais demandé la libération de Khalifa Sall ».

Me Ousseynou Fall, un des avocats du maire de Dakar, par exemple, « dénonce la corruption dans la magistrature (…) », souligne le même journal, citant une déclaration de ce dernier : « Pour des soucis de carrière, vous piétinez les droits de Khalifa Sall ».

L’As évoque le procès du maire de Dakar sous un autre angle avec la virulente plaidoirie d’un des avocats de Khalifa Sall, Me Ousseynou Fall : « Me Ousseynou Fall fait le procès du juge Demba Kandji ».

A en croire la robe noire « c’est par souci de carrière et d’avancement qu’on arrive à piétiner les droits de Khalifa Sall ».

Restons avec la  justice avec le délibéré du procès pour terrorisme de imam Alioune Badara Ndao et ses coaccusés attendu ce jeudi et Vox Populi se demande si « le Ciel va-t-il s’abattre sur imam Ndao et Cie ? ».

« Imam Ndao sort le chapelet », écrit Enquête).

Selon le journal imam Ndao et compagnie « Jugés pour association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste, apologie du terrorisme, blanchiment de capitaux (…), détention d’armes et de munitions sans autorisation, les accusés risquent des peines diverses », signale le journal.

Enquête d’ajouter qu’il risque jusqu’à 30 ans de travaux forcés.

En sport pour finir Record a donné la parole au gardien de buts Abdoulaye Diallo qui s’érige en bouclier pour Khadim Ndiaye, son coéquipier en équipe nationale.

« Il ne faut pas diaboliser Khadim Ndiaye ». Abdoulaye Diallo est revenu en bâton rompu avec Record sur le mondial 2018.

A propos de l'auteur

Khadim FALL

Laisser un commentaire

Close