A LA UNE Actualité Dakar football Presse du jour societe sport

Presse du jour : La déclaration de candidature à la présidentielle 2019 de Khalifa Sall en Une des quotidiens de ce vendredi 27 juillet 2018

La déclaration de candidature du député maire de Dakar Khalifa Sall à l’élection présidentielle du 24 février 2019 est le principal sujet qui fait la Une des quotidiens parvenus à Teranganews ce vendredi 27 juillet 2018.

« Khalifa Sall candidat ! », affiche Le Temoin.

Selon  le journal « le député maire de Dakar a déclaré sa candidature à la prochaine présidentielle du 24 février 2019 depuis Rebeuss ou il purge une peine d’emprisonnement de 5 ans suite à l’affaire de la caisse d’avance de la mairie de Dakar. Le Temoin  d’ajouter que dans une déclaration rendue public, Khalifa Sall a non seulement annoncé sa candidature mais il a aussi dénoncé son procès ».

Cette procédure a-t-il déclaré « ne présente pas de garantie à même d’assurer les droits de ma défense. Khalifa Sall de renchérir « depuis le début je n’ai pas été traité en justiciable comme les autres », écrit le journal.

Le Temoin de poursuivre avec la déclaration de candidature de Khalifa Sall. « Les masques sont définitivement tombés avec le refus de la Cour d’appel de Dakar d’exécuter la décision de la Cour de justice de la CEDEAO qui a constaté ma détention arbitraire et le caractère inéquitable du procès », selon Khalifa Sall dans des propos relayés par Le Témoin.

Pour Le Quotidien « Khalifa plonge » titre le journal Le Quotidien à sa Une.  Le Quotidien de rapporter la déclaration faite par le maire de la capitale depuis la prison de Rebeuss à Dakar où est détenu Khalifa Sall de déclarer, « nous puiserons dans cette épreuve, l’énergie nécessaire pour redresser le pays ».

Ce jeudi, l’édile de la capitale, jugé en appel dans le cadre de l’affaire dite de la Caisse d’avance de sa mairie, ne s’est pas présenté à l’audience comme à l’instar de ses avocats, ils ont décidé d’un commun accord de bouder le procès en appel qu’ils jugent inéquitable. Dans la foulée, le député maire a fait publier une déclaration pour en expliquer les raisons et annoncé en même temps sa candidature à la présidentielle de février prochain.

La veille, ses avocats ont décidé de se retirer du procès après la décision du juge Demba Kandji de joindre au fond du dossier les exceptions de nullités soulevées auparavant pour tirer d’affaire leur client qui avait été condamné en première instance à une peine de cinq ans de prison et à une amende de cinq millions de francs.

Enquête un autre quotidien dakarois, parle de cette déclaration du maire de Dakar en ces termes « Khalifa s’autoproclame candidat …»

« Le maire de Dakar, en délicatesse avec la justice sénégalaise depuis plus d’un an, a déclaré, hier sa candidature aux prochaines élections électorales », rapporte le journal Enquête.

L’AS explique les raisons de l’absence de Khalifa Sall à la Cour et selon le journal « les conseils du maire avait pris les devants en saisissant les autorités judiciaires pour les informer du souhait de Khalifa Sall de ne plus comparaître », souligne L’As.

Dans le même sillage le quotidien nous apprend que « le parti socialiste d’Ousmane Tanor Dieng a parrainé le candidat Macky Sall pour la prochaine présidentielle ».

Enquête qui s’est encore intéressé à l’actualité liée aux perturbations notées dans la fourniture et la distribution de l’eau courante dans certains quartiers de Dakar.

Le journal s’est entretenu avec le directeur général de la Sénégalaise des eaux (SDE) Abdoul Ball, avec en Une le tire : « Ball ouvre le robinet ».

Et,  à en croire  Abdou Ball, « la cause principale de la pénurie est le déficit, c’est la Sones qui doit réaliser les ouvrages ». M. Ball de renchérir « nous avons fait plus que nos obligations contractuelles, nous avons des arguments pour rempiler parlant du contrat d’affermage arrivé à terme, selon toujours le Dg de la Sénégalaise des Eaux « la SDE a versé à la Sones prés de 350 milliards de FCFA  entre 1996 et maintenant »

L’AS s’est intéressé au remous qui agite les entreprises de presses comme l’Agence de presse sénégalaise (APS), le quotidien national  Le Soleil et la Radiodiffusion télévision du Sénégal (RTS), avec ce titre : « Les médias publics dans l’œil du cyclone ».

L’AS nous apprend que « les syndicalistes de la RTS accusent leur directeur général Racine Talla de mauvaise gestion. Ils citent également entre autres griefs le non versement des cotisations à l’IPM, les faillites notées lors de la retransmission de la coupe du monde 201, l’absentéisme du directeur général et le manque de débats contradictoires sont aussi pointés du doigt par les syndicalistes ».

En sport le quotidien spécialisé  Stades parle encore des Lions avec « l’inamovible milieu des Lions du Sénégal, Gana Gueye ».

Le quotidien Stades de revenir sur le parcours d’Idrissa Gana Gueye titulaire indiscutable en équipe nationale depuis 2012 mais l’arrivée d’autres joueurs à son poste Gana devra faire plus pour conserver son poste.

A propos de l'auteur

Khadim FALL

Laisser un commentaire

Close