SAMASEN 2018
A LA UNE Actualité Afrique international

Maroc : Polémique autour du hashtag #koun rajoulan, «sois un homme»

Une nouvelle guerre de hashtag se joue sur les réseaux marocains sur fond de libertés individuelles, misogynie et bikini.

Un mot clé a fait son apparition sur les réseaux sociaux début juillet, #koun rajoulan, « sois un homme ». Et plus précisément, « sois un homme et couvre ta femme ».

Le coup d’envoi a été donné sur Facebook, via un compte conservateur fondé initialement pour revendiquer une « vraie banque islamique au Maroc » suivie par 170.000 membres.

Si le message initial a été partagé par des milliers d’internautes, la campagne a aussi déclenché la polémique dans les médias et sur les réseaux marocains.

Pour eux, aller à la plage, c’est comme « entrer dans un hammam pour femmes ». Derrière le hashtag « sois un homme », des marocains s’indignent de ce qu’ils considèrent comme des tenues indécentes. Exemple, les bikinis, les shorts et autres jupes courtes. Ils appellent donc leurs congénères à couvrir les femmes de leur entourage, faire en sorte qu’elles respectent la pudeur.

Sur les réseaux sociaux, les réactions ne se sont pas fait attendre. Il y a ceux qui approuvent et ceux qui qualifient le hashtag de paternaliste, misogyne, ou encore obscurantiste. Certains détournent le mot d’ordre : « sois un homme et contrôle tes pulsions », « sois une femme et fais ce que tu veux ».

Un collectif, Le Mouvement alternatif pour les libertés individuelles a même lancé un contre hashtag : « sois une femme libre », autrement dit, « libre de porter un maillot ou pas », « libre d’aller à la plage ou pas ».

En Algérie il y a trois ans, une campagne similaire, « sois un homme, voile ta femme », avait également provoqué un tollé.

A propos de l'auteur

Mame Khary Leye

Laisser un commentaire

Close