A LA UNE Actualité football sport Week end Sport weekend sport

Les Notes de Teranganews : 4eme numéro Spécial Mondial 2018

Raphaël Varane (France)

Solide dans les duels, il s’est comporté en patron de la défense. Il a éteint Suarez et Stuani. À cela, il faut aussi ajouter qu’il n’a pas hésité à recadrer ses coéquipiers dont Paul Pogba. Enfin, il a montré la voie aux siens en ouvrant la marque d’un but… de la tête. Un pied de nez quand on sait ce qu’il s’était passé pour lui il y a quatre ans au Brésil. Mais Varane a avoué au micro de TF1 qu’il n’y pensait plus et qu’il préférait savourer l’instant présent. « C’est de la joie à l’état pur, j’ai dit à Antoine qu’il devait me la mettre comme ça. Le moment est plutôt bien choisi, c’est venu en quart de finale, tant mieux. Aucune revanche sur 2014 et Hummels, cela fait partie de ma carrière, heureusement que ma carrière ne se résume pas à ça. Mais ça fait du bien de marquer à un moment décisif ».

Jordan Pickford (Angleterre)

il n’a que 9 capes à son actif mais il vient de montrer en l’espace de cinq jours qu’il a tout pour devenir un choix naturel à ce poste si important, et non une option par défaut comme l’ont été tous ceux qui se sont succédés dans la cage des Lions depuis 1990. Le dernier rempart d’Everton est pour beaucoup dans les deux qualifications successives réussies par la bande à Southgate, même si le mérite de celle-ci est aussi collectif, au vu notamment de la prestation convaincante réussie face à la Suède (2-0).

Kevin De Bruyne (Belgique)

Très attendu depuis le début de cette Coupe du monde, Kevin De Bruyne n’a pas toujours montré sa régularité durant la compétition, mais le milieu offensif de Manchester City tient certainement son match référence.
C’est contre le Brésil, en quarts de finale de ce Mondial, que l’ancien joueur de Chelsea a su tirer son épingle du jeu en inscrivant un superbe but au terme d’une contre-attaque parfaite, sur un décalage de Romelu Lukaku. Un but qui a permis aux Diables Rouges de faire le break après une ouverture du score rapide. Le stratège des belges a été élu Homme du match.

Luka Modric (Croatie)

Le numéro 10, auteur d’une prestation de haut niveau, n’a jamais déçu. En position offensive, le milieu de terrain a conservé son physique et son mental jusqu’au bout de la rencontre. Passeur décisif, Luka Modric a reçu la récompense d’homme du match Croatie-Russie ce samedi. Qui a vu son pays se qualifier aux tirs au but pour le dernier carré du Mondial russe. Le milieu croate du Real Madrid a touché 139 ballons, délivré 102 passes et disputé 22 duels. Il a été omniprésent.

Denis Cheryshev (Russie)

Sa sortie du terrain à la 67e minute était un crève-cœur monumental. À quel moment peut-on décider de remplacer l’auteur du plus beau but de la compétition le soir de son chef-d’œuvre ? Sans son génie, la Russie courait à sa perte… Quatrième but dans la compétition pour le feu follet de Villarreal, dont la valeur marchande aura sans doute quadruplé grâce à ce tournoi.

 

 

 

 

A propos de l'auteur

Mamadou Diagne

Laissez un commentaire

*

Close