A LA UNE Actualité Afrique international

Kenya : Obama visite sa famille au village et inaugure un centre de jeunesse

L’ancien Président des États-Unis a visité son village en marge d’un séjour au Kenya.

L’excitation s’est emparée du petit village de Kogelo dans l’ouest du Kenya alors que le plus célèbre de ses fils, Barack Obama, a foulé sa terre natale après 12 ans. L’ancien Président des États-Unis a visité son village ancestral en 2006 lorsqu’il était sénateur américain.

En visite chez « grand-mère », Barack Obama est arrivé dimanche 15 juillet et s’est entretenu dans l’après-midi avec le Président Uhuru Kenyatta et avec le leader de l’opposition Raila Odinga.

Ce lundi 16 juillet au matin, il s’est rendu dans l’ouest du pays où, sous très haute sécurité, il est allé voir la matriarche de la famille Obama au Kenya, Sarah, que l’ex-Président appelle « Grand-mère », même s’ils n’ont pas de liens de sang.

Barack Obama devrait ensuite rencontrer d’autres membres de sa famille, avant d’inaugurer un peu plus tard le centre Sauti Kuu (« fortes voix », en swahili), créé par sa demi-soeur Auma Obama. Lors d’une conférence de presse la semaine dernière, celle-ci avait expliqué que ce centre ultra-moderne permettrait aux jeunes de la région d’avoir accès aux livres, à Internet et à des activités sportives. Ils pourront aussi recevoir des cours d’éducation civique, de finances, sur la défense de l’environnement ou encore l’éthique du travail.

Le centre comprendra un terrain de football aux standards internationaux parrainé par le ministère allemand de la Coopération et du Développement, un terrain de basket-ball financé par la fondation Giants of Africa, ainsi qu’un terrain de volley-ball/netball et d’autres installations, dont une bibliothèque et un laboratoire Internet.

L’arrivée de l’ancien Président au Kenya a été discrète contrairement à sa visite de 2015 alors qu’il était encore au pouvoir. Quand le Président Obama, alors en exercice, s’était rendu au Kenya en 2015, il n’avait pu visiter le village d’origine de son père pour des raisons de sécurité. Il avait promis de revenir quand il « ne porterait plus un costard » et s’était engagé à œuvrer en faveur de la jeunesse locale.

Selon des médias locaux, un cordon de sécurité a été mis en place, mais il n’a pas découragé les commerçants locaux de vendre des marchandises commémoratives, dont des drapeaux américains.

Les journaux tanzaniens ont indiqué qu’avant de se rendre dans son village, M. Obama et sa famille ont passé huit jours dans le célèbre parc national du Serengeti.

A l’issue de son séjour kényan, Barack Obama s’envolera pour l’Afrique du Sud, où il prononcera un discours très attendu à l’occasion du 100e anniversaire de la naissance de Nelson Mandela ce mercredi 18 juillet 2018.

A propos de l'auteur

Mame Khary Leye

Laisser un commentaire

Close