SAMASEN 2018
A LA UNE Actualité Dakar politique

10ème Sommet des BRICS : Macky Sall invite au renforcement de la coopération entre l’Afrique et les BRICS

« Pour stimuler une croissance inclusive et une prospérité partagée, les BRICS et l’Afrique devraient donc imaginer des mécanismes qui facilitent l’investissement, les échanges et l’accès au crédit pour le financement de projets d’intérêt commun » a défendu le Président Macky Sall qui prend part au sommet des BRICS à Johannesburg. 

Evoquant la question du financement, Macky Sall d’appeler plus à un partenariat qu’à l’aide, « notre collaboration autour du PIDA devrait d’ailleurs être facilitée pour deux raisons au moins : d’abord, parce que c’est l’Afrique du Sud, membre des BRICS, qui est aussi coordonnateur du PIDA ; ensuite, parce que la réalisation du PIDA, telle que définie par le NEPAD, repose davantage sur le partenariat que l’aide. L’aide est un instrument de solidarité ponctuelle. Elle ne peut être une stratégie de développement ».

De l’avis d’ailleurs de M. Sall, « pour stimuler une croissance inclusive et une prospérité partagée, les BRICS et l’Afrique devraient donc imaginer des mécanismes qui facilitent l’investissement, les échanges et l’accès au crédit pour le financement de projets d’intérêt commun. C’est ainsi que nous parviendrons à établir des partenariats solidaires, porteurs d’opportunités et mutuellement bénéfiques, à la place de la relation traditionnelle « bailleur-bénéficiaire ».  

Pour le chef de l’Etat sénégalais  « c’est à travers des partenariats solidaires, porteurs d’opportunités et mutuellement bénéfiques, à la place de la relation traditionnelle « bailleur-bénéficiaire ».  

« A mon sens, le renforcement de la coopération entre l’Afrique et les BRICS demande une vision partagée et novatrice des relations internationales contemporaines et des modalités de collaboration pour asseoir un partenariat pragmatique et mutuellement bénéfique », dira le Président Sall.

« Pour les modalités, j’en vois deux au moins : premièrement, considérer l’essor des BRICS comme une contribution à l’avènement d’un nouvel ordre mondial plus inclusif, où les intérêts de nos pays pourraient être mieux pris en charge ; deuxièmement, agir sur nos complémentarités en développant nos ressources  humaines, naturelles et technologiques, pour constituer entre les BRICS et l’Afrique un pôle d’opportunités et d’échanges économiques, apte à donner une nouvelle dynamique à la gouvernance mondiale », a exposé le chef de l’Etat.

D’après Macky Sall « pour ce faire, nous pouvons convenir de mécanismes de collaboration pratique dans des domaines prioritaires tels que les infrastructures, l’agriculture, l’énergie, la formation des ressources humaines, les TIC, la finance et les investissements ».

A propos des infrastructures par exemple, il soulignera que  » l’Afrique, à travers le NEPAD, dispose déjà d’une banque de projets (dont certains sont en cours) avec le Programme de Développement des Infrastructures en Afrique (PIDA) ».

Selon lui, « le PIDA vise la transformation structurelle de l’Afrique par la réalisation d’infrastructures interétatiques de base : routes, autoroutes, ponts, chemins de fer,  barrages, centrales électriques, parcs industriels et infrastructures numériques », a-t-il dit.

A propos de l'auteur

Khadim FALL

Laisser un commentaire

Close