A LA UNE Actualité Education Saint-Louis

Saint Louis – CESL : Les étudiants de l’ UGB maintiennent le mot d’ordre de grève illimitée

Adama SENE, Saint-Louis.
La Coordination des étudiants de Saint-Louis (CESL) n’entend pas lâcher prise pour que justice soit rendue à leur défunt camarade Fallou Séne. En assemblée générale ce 1er juin à l’UGB, les étudiants de Saint-Louis maintiennent leur mot d’ordre de grève illimitée. Comme quoi les appels d’apaisement et de retour dans les amphis lancés par les nouveaux dirigeants de l’Université Gaston Berger ne sont pas entendus par la Coordination des étudiants de Saint-Louis (CESL).
Malgré la division notée dans la coordination nationale des étudiants du Sénégal (CNES) après l’audience que le Président Macky Sall a accordée à cette dernière structure et la reprise des cours dans certaines universités du pays, les étudiants de Saint-Louis campent toujours sur leurs positions de départ. A en croire le président de séance de la CESL, la lutte va continuer jusqu’à la satisfaction totale de leurs revendications tant que la base nous fait confiance. « Les décisions arrêtées par le chef de l’Etat après l’audience ne sont pas prioritaires pour les étudiants de Saint-Louis. La CESL soutient que les priorités de l’UGB sont relatives aux difficultés notées dans l’alimentation en eau potable au niveau du campus social universitaire de Sanar, aux problèmes de connexion au wifi, à l’aménagement d’une troisième salle de restauration, à l’urgence et à la nécessité de la mise en place d’un système performant d’évacuation des eaux usées, dont le ministre de l’enseignement Supérieur avait pris des engagements depuis plus de 03 ans sans jamais les respecter. A cela, s’ajoutent l’insuffisance de lits, l’état défectueux d’une voirie en nids de poule, le retard de paiement des bourses, etc. C’est pourquoi la Coordination des étudiants de Saint-Louis exige toujours justice pour notre camarade tombé sous les balles de la gendarmerie. Puisque l’enquête a été bouclée et le dossier transmis au procureur de la République du tribunal hors classe de Dakar, mais depuis lors ce dernier n’a communiqué pour édifier ni les étudiants, ni l’opinion nationale, pourtant il était très disponible à le faire dans certains dossiers politiques » a soutenu Alexandre Mapal Sambou. Dopé par la présence massive de ses camarades, le porte-parole du jour, s’est également demandé comment un gouvernement qui peine à payer correctement les bourses des étudiants, peut-il s’engager à les augmenter et assurer après le paiement à date échue ? « Cela veut dire en face, nous avons des gens qui ne font rien de sérieux. A titre d’exemple, il a fallu qu’il ait mort d’homme à l’UGB pour qu’on paye les bourses deux heures après. Quatorze jours après, les bourses du mois de mai ont été payés de nouveau. Donc ce sont des preuves tangibles que les ministres indexés sont fautifs et responsables de la situation. Raison pour laquelle nous persistons et signons pour exiger les démissions ou limogeages des ministres Mary Teuw Niane, Amadou Bâ et Aly Ngouille Ndiaye pour ses déclarations inhumaines faites après le décès de Fallou Séne » a ajouté Alex Sambou.

A propos de l'auteur

Daouda SOW

Laissez un commentaire

*

Close