A LA UNE Actualité Dakar football politique Presse du jour societe sport

Presse du jour : Les derniers mots d’imam Ndao et Cie et le match nul des Lions en exergue dans les quotidiens de ce vendredi 1er juin 2018

La fin des plaidoiries des avocats de la défense, le verdict attendu le 19 juillet prochain, les derniers mots d’imam Alioune Badara Ndao et Cie et le match des Lions en route pour le mondial occupent la Une des quotidiens de ce vendredi 1er juin 2018.

« Le délibéré du procès de l’imam Ndao et compagnie fixé le 19 juillet : Récital pour un acquittement », titre le Le Quotidien dans sa première avec la photo de imam Ndao.

« Imam Ndao et ses coaccusés seront édifiés sur leur sort le 19 juillet prochain par la chambre criminelle à formation spéciale. Après la plaidoirie des avocats de Mactar Diokhané et compagnie la balle est maintenant dans le camp des juges qui vont statuer pour prononcer le verdict, ce sera le 19 juillet prochain », écrit Le Quotidien.

« Imam Ndao et compagnie fixés sur leur « djihad » le 19 juillet prochain », affiche Vox Populi dans sa Une du jour.

« Après 26 jours de procès, la chambre criminelle s’est donnée 7 semaines pour rendre son verdict ».

A en croire le quotidien, « L’émotion était vive, ce jeudi 31 mai, à la salle 4 du tribunal de Dakar, au dernier jour du procès de l’imam Ndao et compagnie. Et comme il est de coutume dans les grands procès, la parole a été donnée aux accusés pour leurs derniers mots. Mais les plus captivants ont été ceux de Mactar Diokhané qui risque les travaux forcés à perpétuité et ceux de l’imam Alioune Ndao qui encoure 30 ans de travaux forcés », selon Vox Populi

Pour L’As, « ce jeudi était le dernier jour du procès des présumés terroristes. Un dernier avec des récits poignants des accusés ».

Dans leurs dernières dépositions, Mactar Diokhané a traité le « procureur de pharaon », son coaccusé imam Alioune Badara Ndao, lui a plongé l’assistance de la salle du tribunal dans un silence glacial en décrivant les tortures qu’il a subi. Des témoignages qui ont provoqué de l’émoi dans la salle ».

L’As quotidien nous apprend que « le délibéré est attendu le 19 juillet prochain. Mais selon son avocat maître Mounir Ballal « e seul reproche qu’on fait à son client, c’est d’avoir souhaité l’instauration de la charia au Sénégal, avant d’ajouter dans sa plaidoirie  « détenir des ouvrages sur le terrorisme ne constitue pas un crime ».

Enquête de rapporter les complaintes de l’imam : « A Saint-Louis, j’étais dans une cellule où l’on distillait une cassette avec des insultes. Cette torture s’est poursuivie au camp pénal à Dakar où on m’a mis dans une cellule très chaude et nauséabonde ». Le journal est aussi revenu en large sur les réquisitions du procureur de la République contre imam Ndao et compagnie ».

Restons avec le quotidien Enquête qui s’est intéressé à « la guerre pour la survie que mène le privé national face aux entreprises étrangères ».

Le quotidien d’expliquer « patrimonialisation, manque de transparence, incivisme fiscal, déficit d’un soutien d’Etat, ces goulots qui étranglent les entreprises sénégalaises. Pour renverser cette tendance, certains privés ont promis de se regrouper au sein d’une structure dénommée Team Sénégal ».

A  Saint Louis, L’As nous apprend que la cérémonie de passation de service entre le nouveau Dg du Crous de l’Ugb et le sortant a été émaillée de violences.

Selon L’As « Birima Ndiaye chroniqueur à la chaîne de télévision privée Tfm et ses camarades syndicalistes se donnent un spectacle devant le nouveau directeur général Pape Ibrahima Faye ».

L’As de poursuivre « devant le nouveau directeur et le nouveau recteur, le professeur Ousmane Thiaré, les syndicalistes ont exposé leurs divergences ».

Pour Vox Populi, « les syndicalistes se sont battus comme des chiffonniers devant le nouveau dg du Crous et les autorités venues assister à la passation de service à la tête du centre des œuvres universitaires de Saint Louis ».

En sport pour terminer cette revue, le quotidien Stades revient sur le 3e match nul des Lions en titrant : « Lions en quête de repères ».

Le quotidien Stades est revenu sur les prestations de chaque joueur qui a pris part à la rencontre pour recueillir ensuite les propos du coach Aliou Cissé qui déplore l’absence d’efficacité devant les buts. « Si on était un peu tueur ».

Le Quotidien revient sur le match nul le troisième depuis le début des préparatifs de Russie 2018, dans son billet du jour « Sucré Salé » en s’interrogeant « Où va Cissé ? ». « Le coach cache mal ses carences techniques. Depuis 180 mn, les Lions n’ont pas marqué de but alors que le but d’une rencontre est de scorer pour ramener la confiance dans la Tanière », écrit le le quotidien, le Quotidien.

 L’auteur du billet de renchérir, « ces deux match rappellent l’élimination du Sénégal lors de la dernière CAN. On aurait joué 200 mn, le Sénégal n’aurait pas marqué contre de vaillants luxembourgeois qui ont mis leur stratégie que le coach a été incapable de détruire. A deux semaines du mondial, on se demande où va Cissé ? ».

A propos de l'auteur

Khadim FALL

Laissez un commentaire

*

Close