A LA UNE Actualité Presse du jour

Presse du jour : L’appel au dialogue de Macky Sall sur le pétrole et le gaz au menu des quotidiens de ce jeudi 7 juin 2018

Les quotidiens sénégalais parus, ce jeudi 7 juin 2018 traitent de l’appel au dialogue du chef de l’Etat sur le gaz et le pétrole et de la sortie de l’ancien procureur spécial de la Crei dans l’affaire Karim Wade.

« Je n’ai aucun regret », clame Alioune Ndao à l’époque procureur spécial de la CREI qui a envoyé le fils d’Abdoulaye Wade au purgatoire.

S’exprimant sur le dossier Khalifa Sall du nom du maire de Dakar, Alioune Ndao soutient « n’avoir lu une seule page de ce dossier par conséquent il ne peut pas se prononcer la dessus. Il reconnait tout de même « qu’il y a aucune célérité dans ce dossier. C’est un dossier comme les autres il suit son cours normal. C’est un dossier comme tous les autres il suit son temps normal ».

Sur le même sujet Le Quotidien d’écrire à sa Une du jour « Caisse d’avance, CREI, indépendance de la justice : Alioune Ndao requiert à décharge ».

Le Quotidien de rapporter les propos de l’ancien procureur de la CREI sur son limogeage en pleine audience, « j’ai tourné la page de la CREI je suis magistrat et je n’ai aucun regret sur ce qui s’est passé avec ce dossier. Abordant la question de l’indépendance de la justice qui fait débat, Alioune Ndao dit ne pas être lui instrumentalisé. « J’estime que je ne suis pas instrumentalisé. Je ne me sens pas instrumentalisé et qu’il ya d’autres collègues qui ne sont pas instrumentalisé », a-t-il précisé.

Parlant de cette sortie de l’ancien procureur de la Cour de répression de l’enrichissement illicite (CREI), L’As titre « l’ancien procureur spécial Alioune Ndao assène ses vérités ».

Selon L’As qui revient sur la cérémonie d’installation des sept juges consulaires de la Cour d’appel de Dakar, l’ex procureur spécial de la CREI a donné son point de vue sur le dossier Khalifa Sall en estimant ne pas avoir « observéune célérité excessive dans cette affaire ».

Parlons de l’appel au dialogue réitéré ce mercredi en conseil des ministres par le chef de l’Etat Macky Sall.

Le Quotidien revient sur la même annonce, de même que Vox Populi ou encore L’As, évoquent tous cet appel au dialogue sur le gaz et le pétrole. L’As nous apprend qu’après l’annonce de ce dialogue national, les positions ne semblent pas avoir bougé sur le sujet. Le leader du Grand parti Malick Gackou se dit non partant et pose comme préalable d’abord à ce qu’on déclassifie les rapports sur le pétrole et le gaz.

Mamadou Diop de Decroix lui emboîte le pas, le coordonnateur du FPDR «nous ne prendrons pas part à ces discussions », annonce pour sa part Mamadou Diop Decroix, coordonnateur du Front pour la défense de la République (FPDR), cadre regroupant plusieurs partis d’opposition, dont les propos sont rapportés par le même journal.

Pour le journal le Quotidien « Macky Sall va lancer son dialogue national le 12 juin prochain ».

Le Temoin nous informe que « Macky Sall tient son dialogue national ce mardi 12 juin ».

Restons avec Le Temoin qui s’est intéressé à l’appel d’offres pour la distribution de l’eau dans les grands centres urbains et c’est pour nous apprendre que la SDE est en pôle position. A en croire Le Temoin « si aucune manœuvre déloyale n’intervient,  le champion national est assuré de l’emporter haut la main face à Suez et Veolia. Et, pour le journal « Une non victoire serait la goutte d’eau de trop dans les nombreux scandales du pays ».

Outre ces deux sujets, Enquête nous parle de la dette publique que l’Etat doit à ces fournisseurs avec le titre : « La vérité des chiffres ».

Pour Enquête l’Etat doit en créances non soldées 15 milliards aux établissements d’enseignement privés,  prés de 20 milliards à Ecobank, 75 milliards aux entreprises du BTP. Conséquences des chantiers à l’arrêt ou au ralenti et une augmentation tous azimuts des taxes.

Les quotidiens de ce jeudi 7 juin 2018 s’intéressent de plus en plus à la coupe du monde qui démarre le 14 prochain.

Dans le quotidien Vox Populi c’est le consultant de Canal+ Habib Béye qui donne son avis sur le meneur des Lions Sadio Mané. Et selon l’ancien marseillais « s’il était à la place du sélectionneur national Aliou Cissé « il aurait simplement dit à Sadio Mané « tu connais tes qualités, exprime les comme tu fais à Liverpool ».

A propos de l'auteur

Khadim FALL

Laissez un commentaire

*

Close