A LA UNE Actualité football international sport

Le Mondial 2018 ouvre l’ère des femmes commentatrices

C’est la première fois de l’histoire que des femmes commentent des matches de la Coupe du monde de football.

Plusieurs médias étrangers sont représentés par des journalistes femmes en Russie.

La responsabilité de commenter des rencontres de cette compétition masculine en direct était jusque-là réservée aux hommes.

Les commentatrices les plus en vue sont Vicki Sparks de la BBC (Grande-Bretagne) et Hanna Marklund de la TV4 (Suède).

Avec Claudia Neumann de la chaîne ZDF (Allemagne), Lise Klaveness de NRK (Norvège) et Aly Wagner de la chaine américaine Fox news, elles ont brisé le plafond de verre qui les séparait de leurs confrères.

Leurs performances sont diversement appréciées sur les réseaux sociaux où elles font face à de vives critiques.

Les internautes sont allés jusqu’à douter de la capacité de Claudia Neumann à cuisiner « une bonne soupe de patate ».

Bibiana Steinhaus, première femme à arbitrer des matchs en Bundesliga, l’a soutenue car elle a elle-même vécu de pareilles discriminations.

Lise Klaveness est défendue par le directeur des sports de NRK, la chaîne publique norvégienne, qui a signalé que la journaliste était bien informée.

Selon Jana Wiske, une professeure de journalisme, seulement 49 femmes figurent parmi les 419 journalistes allemands travaillant au Mondial 2018.

A propos de l'auteur

Mame Khary Leye

Laisser un commentaire

Close