A LA UNE Actualité football sport

COUPE DU MONDE 2018 : Présentation équipes Groupe G (ANGLETERRE-BELGIQUE-TUNUSIE – PANAMA)

ANGLETERRE

Le sacre anglais de 1966 reste lié à l’incompétence de l’arbitre assistant Tofiq Bahramov qui avait validé un but litigieux en finale. Depuis l’Angleterre n’a jamais réellement su confirmer son statut de grande nation du football. Elle a bien connu quelques pics comme en 1986 et 1990 mais ils ont généralement été suivis de fiascos retentissants. Malgré une campagne de qualification déjà aboutie, ce fut le cas en 2014 avec une élimination dès le premier tour après deux défaites devant l’Italie et l’Uruguay et un nul sans but face au Costa Rica.

Après autant d’échecs cinglants, l’Angleterre finira bien par se relever à un moment ou à un autre. Refroidie, elle arrive en Russie sans grand espoir mais aussi avec une jeune équipe au potentiel débordant. Du coup, les Three Lions pourraient bien enfin dépasser les attentes.

BELGIQUE

La Belgique dispute leur premier match officiel le 1er mai 1904 à Bruxelles contre la France et se solde par un partage (3-3).

Les Red Devils ont attendu leur septième apparition à la Coupe du monde avant de réellement se mettre en évidence. C’est arrivé au Mexique en 1986, où ils sont tombés en demi-finale face à l’Argentine de Diego Maradona qui a ensuite remporté le tournoi.

De nouveau régulièrement présente en phase finale ensuite mais pas franchement brillante, la Belgique avait modifié son système de formation en profondeur et réussi à faire émerger une génération talentueuse. Arrivés au Brésil en 2014 avec de réelles ambitions, les Red Devils de Marc Wilmots ont atteint les quarts de finale où ils sont encore tombés devant l’Argentine qui comptait dans ses rangs un autre joueur hors-norme : Lionel Messi.

Un regard rapide sur le groupe belge présent en Russie montre une génération pleine de talent avec de très nombreux joueurs évoluant dans les plus grands clubs. Les Diables Rouges doivent profiter de cet incroyable potentiel. Ils possèdent les qualités techniques et surtout l’équilibre collectif pour aller loin dans le tournoi.

Même s’ils ne sont pas tout à fait imperméables en défense, leur onze types peut regarder n’importe quel autre dans les yeux. Kevin De Bruyne, Eden Hazard et Romelu Lukaku et Michy offrent à Roberto Martinez une des attaques les plus polyvalentes du football mondial. Les défenseurs adverses n’ont plus qu’à se méfier.

TUNISIE

En Russie, la Tunisie disputera sa cinquième finale de Coupe du monde, la première en 12 ans. Lors de ses grands débuts en 1978, elle était entrée fort dans la compétition en battant le Mexique (3-1) pour devenir du même coup, le premier pays africain à remporter un match de Coupe du monde. Cependant, les Aigles de Carthage ont patienté 20 ans avant de se qualifier à nouveau. Les trois participations consécutives de 1998, 2002 et 2006 ont été quelque peu ternies par de faibles performances avec seulement un point pris à chaque édition.

La perte de Msakni représente un handicap considérable pour cette équipe mais elle saura conserver son envie de jouer vers l’avant grâce à ses jeunes attaquants auxquels Maaloul donnera l’occasion de briller. Les Aigles viseront d’abord une seconde victoire dans leur histoire en phase finale de Coupe du monde puis tenteront de s’extirper de ce groupe relevé.

PANAMA

Ce sera la toute première et elle est donc déjà réussie ou presque pour les Panamiens. Les Canaleros vont pouvoir se mettre en évidence devant le public mondial et se mesurer aux meilleures nations. Ils sauront sans aucun doute profiter de l’événement et auront aussi à coeur de bien représenter leur pays et leurs 4 millions de supporters.

A propos de l'auteur

Mamadou Diagne

Laisser un commentaire

Close