A LA UNE Actualité football sport

COUPE DU MONDE 2018 : Présentation équipes Groupe C (FRANCE-PERU)

France

La France est la première sélection à avoir remporté toutes les compétitions internationales : Coupe du monde (1998), coupe des Confédérations (2001, 2003), Jeux olympiques (1984) et son championnat continental (1984, 2000). Performance égalée par l’Argentine en 2004 et le Brésil à l’issue des Jeux de Rio 2016.

Depuis 1904, l’équipe de France a été marquée par plusieurs générations de footballeurs talentueux. Celles-ci ont obtenu leurs meilleurs résultats emmenées par les joueurs emblématiques qu’ont été Raymond Kopa de 1952 à 1962, Michel Platinide 1976 à 1987 et Zinédine Zidane entre 1994 et 2006. Par ailleurs, Didier Deschamps, capitaine des Bleus lors des victoires à la Coupe du monde 1998 et à l’Euro 2000, occupe depuis 2012 le poste de sélectionneur.

Perou

Il faut en effet remonter à 1982 pour trouver trace d’une présence péruvienne en phase finale de Coupe du monde. C’était la 4e participation pour ce pays, présent en 1930 en Uruguay. Il n’avait alors pas dépassé le premier tour. Après une longue éclipse, le Pérou a connu son âge d’or à partir du début des années 70, avec trois participations en quatre éditions : 1970, 1978 et 1982. C’est la grande époque du légendaire Teofilo Cubillas, le plus grand joueur péruvien de l’histoire, avec au passage une victoire en Copa America en 1975.

Lors du Mundial mexicain en 1970, les péruviens sortent deuxièmes de leur groupe derrière l’Allemagne, mais devant la Bulgarie et le Maroc. Ils se hissent ainsi en quarts de finale, où ils ont le malheur de tomber sur le Brésil. Ils s’inclinent non sans démériter (4-2). Huit ans plus tard en Argentine, la Blanquirroja se hisse à nouveau parmi les huit meilleurs équipes en signant un premier tour mémorable : trois victoires contre les Pays-Bas, l’Ecosse et l’Iran. Mais l’équipe sombre ensuite lors du deuxième tour de poules. La dernière participation péruvienne date donc de 1982. Là, une génération usée et en bout de course va décevoir dans les grandes largeurs. Malgré deux nuls contre le Cameroun et l’Italie, le Pérou boit la tasse face à la Pologne (5-1). Leur dernier match à ce jour au Mondial.

A propos de l'auteur

Mamadou Diagne

Laisser un commentaire

Close