A LA UNE Actualité football sport Week end Sport weekend sport

Weekend foot européen #35 : Les notes de Teranga News

Turquie : Bafé Gomis offre le titre à Galatasaray et termine meilleur du championnat

Il aura fallu les ultimes moments de la Süper Lig turque pour connaître l’identité du club champion. Alors que 4 équipes étaient à la lutte pour le titre, c’est Galatasaray qui termine premier du classement grâce à Bafétimbi Gomis.

En déplacement sur le terrain de Göztepe, il a fallu attendre l’heure de jeu pour que la situation se débloque. L’ancien marseillais Gomis a en effet inscrit le seul but de la rencontre sur pénalty (0-1, 66ème). Un but qui suffit au bonheur du club qui remporte par la même occasion le titre avec 3 points d’avance sur Fenerbahce victorieux 3-2 de Konyaspor.

Le buteur français a été excellent cette saison comme en témoigne ses 29 réalisations sous le maillot rouge et jaune. Auteur de 5 passes décisives également, il est le meilleur buteur du championnat cette saison et Gomis devient le premier joueur étranger à trouver autant le chemin des filets en une seule saison.

France : Memphis Depay qualifie l’OL pour la prochaine C1

A lui seul ou presque, il a renversé Nice (3-2) et mené l’OL à une qualification pour la prochaine Ligue des champions. Auteur d’un triplé, Memphis Depay aura, en une seule soirée, rentabilisé les 24 millions déboursés en janvier 2017 pour l’attirer dans le Rhône.

Grâce à son triplé inscrit face à Nice (3-2), samedi soir, dans un match de fou au Groupama Stadium, qui a permis à l’OL de terminer à la troisième place en Ligue 1 (et ainsi d’empocher les 45 millions qui devraient être promis dès la saison prochaine pour une participation aux phases de groupe), Memphis Depay a fait chavirer les supporters lyonnais, au terme d’une très grande prestation.

Depuis janvier, il est directement impliqué, toutes compétitions confondues, sur 22 buts lyonnais et a grandement contribué à la saison historique du club rhodanien en Ligue 1, qui a battu son record de buts inscrits sur une saison dans l’élite (87).

Allemagne : Niko Kovač prive son futur employeur d’un doublé

Pour sa dernière apparition sur le banc de l’Eintracht Francfort, Niko Kovač a gagné son premier trophée d’entraîneur. En remportant la Coupe d’Allemagne contre le Bayern Munich, son futur employeur.

Victorieux avec l’Eintracht Francfort contre le Bayern Munich (3-1), Niko Kovac quitte les Adler sur un trophée avant de rejoindre le banc de son adversaire du soir pour la saison prochaine.

Francfort prive ainsi le Bayern de Munich d’un doublé Coupe Championnat.

Arrivé à l’Eintracht Francfort en 2016, l’ancien milieu croate a sauvé le club de la descente avant de lui faire franchir les étapes.

Espagne : Fernando Torres, un doublé en guise d’adieu

Auteur d’un joli doublé, Fernando Torres a vécu dimanche des adieux rêvés pour son ultime match avec l’Atlético Madrid, faisant trembler une dernière fois les filets contre Eibar (2-2) lors d’une 38e journée sans enjeu en Championnat d’Espagne.

Portant le brassard de capitaine au stade Metropolitano, « El Niño » a marqué d’un plat du pied en contre (43e) puis d’un petit ballon glissé après avoir feinté le gardien (60e).

« Un Niño devenu une légende », pouvait-on lire sur le tifo déployé par le stade Metropolitano avant la rencontre, tandis que Torres, entré sur la pelouse escorté par des joueurs d’Eibar, soulevait la C3 conquise mercredi en finale contre Marseille (3-0).

L’avant-centre espagnol (34 ans), en manque de temps de jeu cette saison, compte rebondir ailleurs. En attendant, il a réussi sa sortie, marquant ses 128e et 129e buts -en 404 matches- sous le maillot « rojiblanco ».

Angleterre : Vainqueurs de la Cup, les blues de Conte sauvent leur saison

Enfin du baume au coeur d’Antonio Conte: Chelsea a remporté samedi la finale de la Coupe d’Angleterre, en battant Manchester United grâce à un penalty d’Eden Hazard (1-0).

Selon la presse britannique, Conte, fâché contre ses dirigeants en raison de la politique de transferts du club, ne devrait pas revoir Londres la saison prochaine. Il n’est pas du tout certain qu’une victoire en Cup y change quoi que ce soit, aussi bien dans son esprit que dans celui de ses patrons.

L’italien pourra dans tous les cas partir la tête haute après un sacre et une Cup en seulement deux saisons.

A propos de l'auteur

Mamadou Diagne

Laisser un commentaire

Close