Actualité international

Transfert de l’ambassade américain à Jérusalem : 59 palestiniens tués par les soldats israéliens et 2400 blessés, ce lundi 14 mai

 La journée de ce lundi 14 mai 2018 est particulièrement meurtrière à la frontière entre Israël et la bande de Gaza. 59 morts, et plus de 2400 blessés par balles ou par des inhalations de gaz, la journée de lundi a été la plus meurtrière du conflit israélo-palestinien depuis la guerre de l’été 2014 dans la bande de Gaza.

Le gouvernement palestinien accuse Israël de commettre un « horrible massacre », après la mort de 25 palestiniens lors des manifestations de la semaine passée

Les réactions pour dénoncer ce massacre de l’armée israélienne fusent de partout.

Pour l’Iran, les dirigeants israéliens devraient être jugés comme « criminels de guerre »

L’Iran a estimé ce mardi que les dirigeants israéliens devraient être jugés comme « criminels de guerre devant les juridictions internationales », après le « massacre » à la frontière entre la bande de Gaza et Israël, où près de 60 palestiniens ont été tués lundi par des tirs israéliens.

« Le meurtre d’enfants, de femmes et de gens sans défense de Palestine (…) est devenu la stratégie principale (d’Israël) en 70 ans d’occupation », a indiqué le porte-parole du ministre iranien des Affaires étrangères, Bahram Ghasemi, sur le site internet du ministère.

La Chine appelle à la retenue, « surtout Israël »

La Chine a appelé ce mardi à la retenue, « surtout Israël », au lendemain des violences meurtrières. « Nous appelons les parties palestinienne et israélienne, surtout Israël, à faire preuve de retenue, afin d’éviter une escalade des tensions », a déclaré Lu Kang, un porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères.

Crainte de nouveaux affrontements ce mardi

De nouveaux affrontements entre israéliens et palestiniens sont à prévoir ce mardi, au lendemain d’une journée très meurtrière au cours de laquelle près de 60 palestiniens ont été tués, en marge de l’inauguration de la nouvelle ambassade américaine à Jérusalem. Après avoir enterré leurs morts, les Gazaouis devraient à nouveau prendre la direction de la barrière de sécurité israélienne.

Khalil al-Hayya, l’un des responsables du Hamas, le mouvement islamiste qui dirige la bande de Gaza, a assuré ce lundi soir que le mouvement allait se poursuivre. Tandis que l’armée israélienne a dit s’attendre à de nouvelles violences. « Toute activité terroriste appellera une riposte vigoureuse », a-t-elle prévenu.

A propos de l'auteur

Khadim FALL

Laisser un commentaire

Close