Actualité Dakar societe

Terrorisme : Coup filet entre le Maroc et l’Espagne : un sénégalais membre de Daesh, arrêté à Bilbao 

L’information est presque dans la Une de tous les quotidiens de ce mercredi 9 mai 2018. Un coup filet antiterroriste entre le Maroc et l’Espagne a permis l’arrestation d’une cellule terroriste membre de Daesh à Bilbao et au Maroc. Un sénégalais est d’ailleurs parmi les personnes arrêtées.

Selon le site d’informations marocain, siteinfo.com qui reprend un communiqué du ministère marocain de l’Intérieur, cette opération a été menée de manière conjointe avec l’Espagne.

« Le Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ), relevant de la Direction générale de surveillance du territoire national du Maroc, a procédé mardi, en coordination avec les services de sécurité espagnols, au démantèlement d’une cellule terroriste affilée à Daesh, composée de cinq membres dont un Sénégalais. Ce dernier dont l’identité n’a pas été communiquée, est tombé en même temps qu’un Marocain à Bilbao ».

D’aprés toujours la même source, « cette opération, qui s’inscrit dans le cadre de la coopération entre les services de sécurité marocains et espagnols dans un contexte marqué par la persistance des menaces de l’organisation dite “Etat islamique” contre la stabilité du Royaume et de ses alliés, a permis l’arrestation de trois individus qui s’activent à Fnideq, en concomitance avec l’interpellation de deux autres personnes à Bilbao en Espagne, détenteurs des nationalités marocaine et sénégalaise ».

Le quotidien Libération qui en fait sa Une du jour « a pu apprendre que notre compatriote interpellé serait âgé d’une vingtaine d’années ».

La note de poursuivre, « les perquisitions menées ont permis la saisie d’armes blanches sous forme de grands coutelas et de tenues militaires, en plus d’équipements électroniques », a indiqué la même source, ajoutant que selon les premiers éléments de l’enquête, « les membres de cette cellule, qui étaient en contact avec des combattants sur la scène syro-irakienne, ont adhéré à des campagnes de propagande de la pensée extrémiste et d’apologie des actions sanguinaires du groupe Daesh et œuvrent pour le recrutement et l’embrigadement des jeunes dans les deux pays pour commettre des actes terroristes sous la bannière de cette organisation ».

Selon le ministère marocain de l’Intérieur « cette opération confirme la poursuite des menaces terroristes sur fond de détermination des tenants de la pensée extrémiste de Daesh à commettre des actes terroristes dans les différentes régions du monde ».

Les mis en cause seront déférés à la justice une fois achevée l’enquête menée sous la supervision du parquet compétent ».

A propos de l'auteur

Khadim FALL

Laissez un commentaire

*

Close