Actualité faits divers societe Tambacounda

Tambacounda : Le voyant, l’élève de CM2 et la « salutation mystique »

De Amédine FAYE, Tambacounda.

Le Tribunal de grande instance de Tambacounda a condamné A. Diallo à trois mois d’emprisonnement ferme avec une amende de 50.000 FCFA, pour avoir détourné une mineure de 15 ans.

Accusé pour les délits de viol, pédophilie et détournement de mineure, à la barre, A. Diallo a rejeté en bloc les déclarations de la victime, élève en classe de CM2, nommée M. Cissé.

D’après les confidences de l’adolescente à l’audience, à chaque fois qu’A. Diallo lui serrait la main, elle suivait à la lettre tout ce qu’il lui disait de faire.

« Il avait des écritures en arabe sur la main qu’il me tendait », affirme-t-elle.

Usant de ce « procédé mystique », il la transportait sur sa moto jusqu’à son domicile (au quartier Pont) pour passer à l’acte sexuel. Et ce, tous les jours durant deux mois, d’après M. Cissé. Jusqu’à ce qu’elle décide de se confier à sa maman.

En plus d’être boutiquier au quartier Plateau (commune de Tambacounda) et voyant, « A. Diallo est aussi un maitre coranique à qui j’ai demandé d’enseigner mes enfants (dont la victime) », selon la maman de M. Cissé.

Propos que le prévenu a rejeté. Il affirme que l’école coranique sise prés de sa boutique est gérée par un de ses cadets et qu’il n’intervient jamais dans l’apprentissage. C’est pourquoi, il nie toute relation avec la fille.

D’après A. Diallo, M. Cissé et un de ses amis étaient une fois venus à son domicile pour une voyance.

« Elle est venue me voir parce qu’elle m’a dit qu’elle est restée un bon moment sans avoir ses règles. Son ami voulait des prières, il est candidat au BFEM.  La fille m’a d’ailleurs confié que c’est son petit ami », s’est rappelé A. Diallo devant le juge.

« C’est la seule fois que j’ai échangé avec la victime », ajoute-t-il.

Dans sa plaidoirie, l’avocat de la défense a estimé que « les éléments de l’accusation sont fondés sur l’irrationnel et qu’aucune des infractions n’a été juridiquement et matériellement caractérisée ».

Selon lui, le certificat médical atteste que la victime a perdu sa virginité, depuis fort longtemps.

Auparavant, le ministère public avait reconnu A. Diallo coupable et avait requis 5 ans de prison ferme pour les faits de viol, de pédophilie et de détournement de mineure, dans son réquisitoire.

A propos de l'auteur

Daouda SOW

Laisser un commentaire

Close