A LA UNE Actualité Education Saint-Louis

Saint Louis – Marche des étudiants de l’UGB : La CESL intensifie le combat et continue d’exiger la démission des autorités impliquées

Adama SENE, Saint-Louis.
A l’instar de leurs camarades des autres universités du Sénégal, les étudiants de l’Université Gaston Berger ont organisé une marche pacifique dans la capitale du Nord pour réclamer justice suite à la mort d’un des leurs, en l’occurrence Mouhamadou Fallou Séne. Habillés certains en tee-shirts noirs, d’autres en rouges à l’effigie de l’étudiant tombé sous la balle de gendarmes le mardi 15 mai à Sanar, les manifestants ont arpenté les grandes avenues de la commune scandant des slogans hostiles à certains ministres de la République.
La lutte s’intensifie dans les rangs des étudiants de l’UGB, malgré l’audience que le chef de l’Etat a accordée aux leaders de la coordination des étudiants de Saint-Louis. Soutenus par leurs jeunes sœurs et frères des collèges et lycées de la ville, les étudiants sont sortis en masse à la place Abdoulaye Wade où a pris départ la marche pacifique. C’est à 09 heures 30 minutes que le cortège s’est ébranlé sous bonne escorte policière, suivant les avenues Degaulle, Moustaph Malick Gaye, Mame Rawane Ngom, la route nationale avant de prendre fin à la place de la gare où les marcheurs ont rencontré la presse. Durant tout le parcours, les manifestants ont déroulé des banderoles et brandi des pancartes où ils ont délivré des messages de mécontentement à l’encontre des autorités, mais également scandé des messages réclamant justice pour Fallou Séne et les autres étudiants blessés par les forces de l’ordre.

Face à la presse, le porte-parole du jour s’est encore vigoureusement indigné de la mort de leur camarade Fallou Séne, avant de lister un chapelet de doléances que les étudiants ne veulent plus voir dans les universités. « Il faut que les violences faites aux étudiants et la violation des franchises universitaires cessent. Plus jamais qu’un étudiant soit assassiné en réclamant ses droits. Nous, étudiants réclamons le respect et la considération. D’ailleurs les étudiants n’accepteront plus aucune forme de maltraitance et d’indignité. Pour notre camarade lâchement abattu, nous exigeons justice et une prise en charge de sa famille. Que le meurtrier soit sévèrement puni sans état d’âme » a tonné Babacar Cissé. Très en verve, le délégué de la CESL, a de nouveau réitéré les démissions de toutes les autorités impliquées dans la mort de Fallou Séne. « La coordination des étudiants de Saint-Louis n’a bougé d’un iota de ses exigences. Nous réclamons toujours les départs sans délai des ministres de l’Enseignement Supérieur, Pr Mary Teuw Niane, de celui des Finances, Amadou Bâ, de l’Intérieur, Aly Ngouille Ndiaye et Augustin Tine des Forces Armées » a ajouté B. Cissé.

Il faut signaler que des marches d’étudiants et d’élèves ont été tenues également ce jeudi dans les villes de Mpal, Ross-Béthio et de Richard-Toll pour se solidariser avec ceux de Saint-Louis.

A propos de l'auteur

Daouda SOW

Laissez un commentaire

*

Close