A LA UNE Actualité Education Saint-Louis

Saint Louis – Journée mondiale de la liberté de la presse : Les communicants de l’UGB sensibilisent via une caravane

De Adama SENE, Saint-Louis
A l’instar des professionnels des médias du monde, ceux de Saint-Louis ont célébré ce 03 mai la journée mondiale de la liberté de la presse. Une occasion que les étudiants de la Licence 3 Communication de l’Ufr/ Crac de l’Université Gaston Berger de Saint-Louis, ont également saisi pour se joindre à la célébration par l’organisation de diverses activités dans la journée.
Pour sa sixième édition, la Section de Communication/ Ufr Crac a organisé une caravane de sensibilisation à travers les artères de la ville avec les journalistes locaux, suivie d’une conférence sur le thème : « Médias, justice et état de droit : les contrepoids du pouvoir ». A en croire le porte-parole du jour, ces différentes manifestations visent à alerter les autorités sur les droits des journalistes et autres professionnels des médias. « A travers cette caravane dans les rues de la ville, nous avons affirmé l’attachement qu’on accorde à ce droit fondamental de recevoir et de donner des informations, garanti par la Constitution de 2001. Cette marche nous a également permis, en tant que communicant de rendre plus visible cette journée de la liberté de la presse dans la ville et chez les populations du Nord. vu le rôle qu’a joué la presse dans l’instauration de la démocratie sénégalaise, on n’a pas voulu que cette journée passe inaperçue et l’objectif a été atteint via cette grande mobilisation dans les rues de Saint-Louis » a déclaré Dieynaba Kouyaté, étudiante L3 Com/Ufr Crac.

Raison pour laquelle, la vice-coordonnatrice du comité d’organisation de la 6e édition des festivités de la journée internationale de la liberté de la presse / Section de Communication/ Ufr Crac, a profité de la caravane pour lancer un appel aux autorités. Pour Mlle Kouyaté, des efforts sont faits par rapport à certains pays africains, mais l’Etat doit améliorer les conditions des journalistes et professionnels de la communication pour avoir une presse plus libre. La journée a été bouclée à l’UGB par une grande table-ronde portant sur « Médias, justice et état de droit : les contrepoids du pouvoir ». Une confrontation d’idée qui a réuni d’éminents experts dans leurs domaines respectifs dont le Magistrat, Ibrahima DEME, Pape NDIAYE, Président de la Convention des Jeunes Reporters, Amadou KAH, Enseignant- chercheur à l’UGB et Monsieur Philippe, Philosophe, militant des droits de l’Homme.

A propos de l'auteur

Daouda SOW

Laissez un commentaire

*

Close