A LA UNE Actualité Presse du jour

Presse du jour : L’arrestation d’un sénégalais membre de Daesh en Espagne et le procès imam Ndao et Cie se partagent la Une des quotidiens de mercredi 9 mai 2018

L’arrestation d’une cellule terroriste membre de Daesh en Espagne et le procès d’imam Alioune Badara Ndao et compagnie poursuivis pour des faits de terrorisme, dominent l’actualité des quotidiens de ce mercredi 9 mai 2018.

« Coup de filet antiterroriste entre Maroc et Espagne : Un sénégalais de Daesh arrêté à Bilbao »,  l’information figure à la Une du quotidien Libération.

Selon Libération « le sénégalais arrêté lors de ce coup de filet était de la cellule composée de marocains. Un arsenal de guerre et des tenues de militaires saisis lors de plusieurs perquisitions », lit-on à la première page du quotidien.

Libération de poursuivre « l’opération a été menée par le bureau centrale d’investigations judiciaires du Maroc ».

Vox Populi parle d’ « un démantèlement d’une cellule djihadiste entre le Maroc et l’Espagne avec un sénégalais membre de Daesh parmi les personnes arrêtées ».

Vox Populi qui cite un communiqué du ministre marocain de l’Intérieur d’écrire « ces membres de Daesh sont âgés entre 22 et 33 ans, ils ont été arrêtés lors d’une perquisition conjointe menée au Maroc et en Espagne ».

Restons avec le terrorisme, c’est pour parler du procès imam Ndao et compagnie.

Selon  Vox Populi au 17ème jour du procès avec les interrogatoires ce sont les témoins qui se succédaient à la barre de la chambre criminelle spéciale.

Vox Populi de rapporter les déclarations des pères de deux présumés terroristes. Et ce mardi c’est le père de Mouhamed Diop alias Abou Hatem, considéré comme l’agent recruteur, qui a fait face aux juges pour témoigner sur son fils Mouhamed Lamine Diop à l’état civil « mon fils est parti en Arabie Saoudite pour parfaire ses études en hadiths et le fikh mais parès il s’est retrouvé en Libye pour faire le djihad combattre auprès des frères musulmans persécutés.

Le pater de faire une confidence qui a fait tic dans la salle d’audience du tribunal : « mon fils m’a demandé de prier pour qu’il meurt sur le terrain. J’ai prié pour lui pour qu’il meure sur le champ de bataille. Après j’ai entendu qu’il est mort en décembre 2016 ».

Pour Enquête « le père de Mouhamed Diop, Massamba Diop est fier de son fils mort au front pour aider des frères musulmans persécutés ».

Notre consœur Fatou Sy d’Enquête qui suit ce procès qui rapporte les débats d’interrogatoire d’écrire « que Massamba Diop est fier de son fils mort comme martyr ».

Mais si pour le père de Mouhamed Lamine Diop alias Abou Atim est fer de son fils c’est tout le contraire de Modou Diop père d’un présumé terroriste dont on ne sait pas où il se trouve.

Enquête de souligner que «  Modou Diop père de Abdou Lahad Diop est meurtri il ne sait pas où se trouve son fils s’il est vivant ou s’il est mort, rien. Je n’ai personne pour me renseigner s’il vit ou s’il est mort. Le père de Lahad Diop de témoigner avec les larmes « c’est un garçon rangé je fondais beaucoup d’espoir en lui il devait faire son bac au moment de partir ».

Après dix sept jours d’audience les débats reprennent ce lundi avec le réquisitoire du procureur de la République.

En politique L’AS Quotidien s’intéresse au polémique au sein du parti présidentiel l’Alliance pour la République (APR) avec le communiqué du secrétariat exécutif lequel communiqué a demandé au Président Sall de mettre fin aux sorties du médiateur de la République Alioune Badara Cissé.

L’As parle d’ « air de pleine tempête », c’est le titre qui barre la Une du journal avec une photo de Macky Sall.

L’As nous apprend que « l’administrateur prend le contre pied du secrétariat exécutif ». A en croire Pape Mael Thiam « jamais à l’occasion d’une réunion, le parti n’a statué sur les propos de qui que se soit ».

Restons d’ailleurs avec le médiateur de la République, Me Alioune Badara Cissé qui fait la Une de Enquête avec ce titre très évocateur sur l’homme dans la rubrique Tel quel : « Le rebelle du Macky »

« Juriste, économiste, homme de lettres, il avait en 1988 tapé dans l’œil du pape du Sopi, Me Abdoulaye Wade, qui ne tarissait pas d’éloges à son endroit ».

Enquête qui a dressé le portrait du compagnon de première heure du Président Macky Sall de rapporter les témoignages de ses proches et à les en croire « ABC est décrit comme un homme affable et généreux mais un homme qui revendique son indépendance ».

Reparlons de la mort de Papis Mballo du groupe Gelongal suite à un accident sur l’autoroute à péage.

Vox populi en fait sa Une du jour avec ce titre : « Senac poursuivi pour homicide involontaire, non assistance à personne en danger et mise ne danger de la vie d’autrui ».

Vox Populi de donner la parole a Omar Faye de Leeral Askan Wi qui fait « une comparaison des tarifs de l’autoroute avec ceux pratiqués au Maroc ou en Tunisie ».

En sport pour terminer c’est le patron de Génération  Foot qui se confie au quotidien Stades et selon « les Messi et Neymar ne sont pas plus forts de notre Sadio Mané ».

Autre bonne nouvelle pour la tanière et Aliou Cissé, c’est la reprise des entraînements de Kara Mbodj. En effet le défenseur des Lions du Sénégal a repris les entraînements avec son club belge Anderlecht et son entraîneur rassure « que le mbourois ira au mondial ».

A propos de l'auteur

Khadim FALL

Laissez un commentaire

*

Close