A LA UNE Actualité football Presse du jour societe sport

Presse du jour : La fête du 1er mai et l’existence d’un projet de Daesh au Sénégal, au menu des quotidiens de ce mercredi 2 mai 2018

La traditionnelle présentation des cahiers de doléances au chef de l’Etat par les syndicats et l’interrogatoire de Makhtar Diokhané considéré comme le cerveau des présumés terroristes jugés par la chambre criminelle spéciale du tribunal de grande instance de Dakar font l’actualité de ce mercredi 2 mai 2018.

« Remise des cahiers de doléances par les syndicalistes : Les vérités de Macky Sall », affiche à sa Une Enquête de ce jour.

Le quotidien Enquête nous apprend que des échanges syndicats et Président de la République ont été musclés. « Pour le cas des enseignants du Lycée Kennedy restés 62 mois sans salaires, le chef de l’Etat de répondre aux interpellations des syndicalistes que l’Etat sera inflexible sur ce cas car ces derniers refusent de rejoindre leurs postes d’affectation et se sont radicalisés aussi. Mais s’ils s’exécutent je demanderai au ministre Serigne Mbaye Thiam de faire preuve de clémence ».

Sur l’augmentation de l’âge de la retraite à 65 ans en faveur des médecins, Macky Sall se veut clair « Si on augmente l’âge de la retraite partout, les jeunes auront davantage de difficultés à trouver un emploi ».  

Toujours dans ce passe d’armes, le Président de la République a répondu sèchement à Mody Guiro sur la situation des travailleurs de la mairie de Kaolack et sur ce, le chef de l’Etat de dire au secrétaire général du CNTS « à vous entendre parler c’est comme si l’Etat défend la mairesse qui est du régime en place hors cette situation est antérieure à notre régime. En on ne donne pas des injonctions à l’Etat ».

« Retraite à 65 ans, Sar, emplois, université : Macky sans gants avec les syndicats », c’est le titre qui pointe à la Une du quotidien L’As.

Selon L’As « Macky Sall essaye de convaincre le front social. Le chef de l’Etat d’évoquer la situation qui prévaut à la société africaine de raffinage et le rôle que joue l’Etat pour la maintenir en l’état. « Si l’Etat lève son pied, la SAR disparaît dans la minute qui suit ».

Le chef de l’État de renchérir toujours dans les colonnes de l’As avec l’université et ce q’’il a vécu en 2015 en essuyant des jets de pierres, « Macky Sall de rassurer ses interlocuteurs en ces termes « Si la rentrée se tient en octobre ou novembre je viendrai à l’université ».

« Fête du 1er mai : Au cahier des travailleurs, Macky Sall répond par ses doléances », c’est le titre qui barre la Une du quotidien Le Temoin.

Le Temoin de revenir sur ce face face avec les syndicats lors de ce 1er mai.

Le Temoin de rapporter la déclaration du chef de l’Etat qui appelle les leaders syndicaux au sens élevé de la responsabilité pour construire ensemble une paix sociale durable. Macky Sall d’ajouter « on ne peut pas dire donne moi donne moi et au retour il n’y a pas de compensation ».

« On ne peut pas satisfaire les revendications. Il faut que ça soit clair. Et vous devez quand reconnaître que l’Etat a fait beaucoup de choses dans le domaine social ces dernières années», dixit le Président de la République.

L’autre actualité qui domine dans la parution du jour, c’est le procès imam Alioune Badara Ndao et compagnie poursuivis pour des faits de terrorisme.

Au treizième jour de procès c’est le 28 éme prévenu, Makhtar Diokhané qui défile à la barre pour interrogatoire par le tribunal et ses déclarations sur le projet de Daesh d’instaurer un  Etat islamique au Sénégal occupe la Une de certains quotidiens.

« Révélations de Matar Diokhané : Le plan de Daech pour un Etat islamique au Sénégal », titre Vox Populi.

A en croire Matar Diokhané, dont les propos font la Une du quotidien « cet émirat de Daesh devait englober le Sénégal, la Gamlbie et les deux Guinées », écrit Vox Populi.

Diokhané de renchérir devant les juges de la chambre criminelle à formation spéciale « je confirme l’existence d’un tel projet qui est déjà élaboré dans un document que j’ai reçu et la stratégie consistait à créer une instabilité en Gambie qui devait aboutir à un coup d’Etat entre 2016-2017, perpétré par Daesh », a déclaré l’accusé.

Interpellé sur imam Ndao, celui qui est considéré comme la tête de pont de tout cela.

Matar Diokhané de souligner « Que la démarche de imam Ndao est proche de celle d’Al qaida pour ce qui concerne la charia mais il n’est pas violent concernant la mise en œuvre de cette charia ».

L’As qui rapporte les déclarations interrogatoires de Matar Diokahné nous fait savoir que ce dernier a révélé le projet d’instauration d’un Etat islamique au Sénégal.

Et, c’est toujours Matar Diokhané, Alias Abu Anwar qui lève un coin du voile de ce fameux projet. « Daesh préparait un coup d’Etat au Sénégal ». Un projet confirmé par le principal accusé, Matar Diokhané, « je confirme l’existence d’un projet élaboré par Daesh  pour pérpétrer un coup d’Etat au Sénégal ».

Attrait à la barre, L’As quotidien nous apprend que le sieur Diokhané a opté pour la dénégation systématique.

Enquête parle des « aveux de Diokhané : le présumé terroriste confirme l’existence d’un projet d’Etat islamique au Sénégal ».

En sport le quotidien des sports Stades nous apprend que l’international sénégalais Sadio Mané est 90 mn de la finale de la prestigieuse coupe aux grandes oreilles, la Ligue européenne des champions.

Stades a aussi évoqué le cas du marseillais Bouna Sarr qui a fermé selon ces propos sur un média français que « son rêve est de porter le maillot de l’équipe de France et rien d’autre ».

Les quotidiens  sont aussi revenus sur la qualification pour la troisième fois d’affilée du Real Madrid en finale de Ligue des champions face aux allemands du Bayern Munich avec un doublé de Karim Benzema.

A propos de l'auteur

Khadim FALL

Laisser un commentaire

Close