A LA UNE Actualité societe Ziguinchor

1er Mai à Ziguinchor : Les syndicalistes remettent un tas de doléances au gouverneur

De Youssouf DIMMA, Ziguinchor
La commémoration de la fête internationale du travail a lieu ce 1er mai 2018 dans la région de Ziguinchor. Les travailleurs, moins nombreux que l’année dernière, se sont tout de même donné rendez-vous à la bourse du travail sise au quartier Korentas où ils ont tenu une assemblée générale. Les responsables syndicaux qui ont d’abord lu un cahier de doléances fleuve, ont ensuite organisé un défilé les ayant conduits à la gouvernance. Là, ils ont remis leur cahier au chef de l’exécutif régional M. Guèdj Diouf ; lequel n’a pas manqué de leur adressé un mot.
Dans leur cahier des doléances, les syndicalistes dont les structures sont affiliées à la Confédération les Travailleurs du Sénégal (CNTS) s’y sont pris secteur par secteur. Ils ont notamment insisté sur les mauvaises conditions de travail.
Boubacar Thiané qui a procédé à la lecture de leur cahier des doléances, « le 1er mai est célébrée dans un contexte difficile marqué par le comportement regrettable et incompréhensible de certains employeurs qui manifestement piétinent les droits les plus élémentaires des travailleurs ».
Les responsables du Bureau régional de Ziguinchor de la CNTS ont ainsi listé des griefs tels que : « le refus d’exécuter des décisions de justice, d’établir es bulletins de salaires, d’organiser des élections de délégués du personnel, d’établir des contrats de travail en bonne et due forme, l’absence de commissaire-priseur, le non-respect de l’application du décret n° 70-180 du 20 février 1970 fixant les conditions particulières d’emploi du travailleur journalier et du travailleur saisonnier, sans oublier le paiement des salaires en dessous du SMIG ».
Les syndicalistes ont fait part dans leur document, de revendications d’ordre général portant sur « des augmentations des taux d’allocations familiales, la mise en place d’une caisse d’assurance maladie, l’augmentation des salaires des travailleurs dont les syndicats sont affiliés à la CNTS conformément aux taux fixés, la baisse des prix de l’eau, du gaz et des denrées de première nécessité, l’application généralisée de la politique de classification dans les entreprises, etc. »
Après avoir reçu le cahier des doléances des syndicalistes, le gouverneur Guédji Diouf a promis de le transmettre à qui de droit. Il a aussi déclaré que les questions dont la résolution relève du niveau local, pourrait être traitée dès que les conditions s’y prêteront.

A propos de l'auteur

Daouda SOW

Laissez un commentaire

*

Close