A LA UNE Actualité Education Ziguinchor

Ziguinchor – Crise scolaire : Des centaines d’élèves des établissements publics et privés descendent dans les rues et brûlent des pneus

De Youssouf DIMMA, Ziguinchor
Plusieurs centaines d’élèves des établissements publics et privés de Ziguinchor sont descendus dans les rues portant des brassards rouges et brûlant des pneus au niveau de plusieurs intersections. Ils disent vouloir ainsi « exiger de l’Etat de trouver un terrain d’entente avec les syndicats d’enseignants qui sont actuellement en grève» afin de leur « permettre d’étudier dans de meilleures conditions ».


En effet, ce sont les élèves des lycées publics que sont « Djignabo », « El Hadji Omar Lamine Badji » et « Peyrissac » qui sont d’abord sortis dans les rues. Ils ont ensuite délogé l’ensemble des collèges et écoles élémentaires publics avant de faire sortir tous les élèves des établissements privés de la capitale sud du pays.
Ensemble ces élèves, que l’on peut dénombrer par centaines, se sont enfin dirigés vers le quartier d’affaires communément appelé « Escale » pour, disent-t-ils par la voix d’Abdoulaye Ndiaye, l’un de leurs nombreux porte-paroles, « aller rencontrer le gouverneur et lui transmettre un message pour le Président Macky Sall ».


Selon M. Ndiaye : « nous sommes des élèves, nous ne marchons ni pour l’Etat ni pour nos professeurs, mais pour nous-mêmes et notre avenir. Nous demandons au Président Macky Sall de vite résoudre le problème qui l’oppose aux syndicats d’enseignants afin d’éviter une année blanche. Il y a 99,99% de chance pour qu’il y ait une année blanche dans notre pays et c’est nous qui allons perdre s’il y a une année blanche ».


Mais les élèves ont été stoppés net dans leur progression vers le centre-ville par quelques véhicules de policiers du Groupement Mobile d’Intervention (GMI) de Ziguinchor. Les policiers ont, pour ce faire, privilégié la négociation en lieu et place de la confrontation.
Ainsi, après une trentaine de minutes de négociations qui frisent parfois l’escalade verbale, ils ont réussi à faire rebrousser chemin les élèves. Mais ces derniers avaient fini de calciner plusieurs pneus à travers la ville sud du pays.

A propos de l'auteur

Daouda SOW

Laissez un commentaire

*

Close