A LA UNE Actualité politique Saint-Louis

Saint Louis – Ziarra de Nianga Edy : Thierno Mamadou Adama Gaye sermonne Abdoulaye Daouda Diallo et Cheikh Oumar Hann

De Adama SENE, Saint-Louis
La guéguerre entre les tendances de l’APR/ Podor dirigées respectivement par le Directeur général du COUD, Dr Cheikh Oumar Hanne et le ministre des infrastructures, des transports terrestres et du désenclavement, Abdoulaye Daouda Diallo, continue de faire des vagues. Par l’entremise de leurs gardes rapprochées et de leurs militants, ils se sont de nouveau donnés en spectacle devant des autorités religieuses, dont Thierno Madani Tall de la famille omarienne et Thierno Mamadou Gaye. Des actes de violences qui ont été déplorés avec véhémence par le khalife de la famille de feu Thierno Adama Gaye de Nianga Edy.
Les populations du département de Podor resteront profondément marquées, d’un fer rouge, par la cérémonie officielle de la ziarra annuelle 2018 de Feu Thierno Adama Gaye. En effet, cet évènement religieux qui s’est déroulé à Nianga Edy a été perturbé par moments, par des querelles de tendances qui minent actuellement l’APR dans cette zone. Les démons de la division politique se sont invités à la cérémonie, occasionnant un désordre indescriptible pendant une demi-heure sur la tribune officielle. Pourtant, tout se déroulait normalement jusqu’à l’arrivée du maire de Ndioum et de sa délégation. Accusant un retard d’une quarantaine de minutes, après le début des allocutions et autres discours d’usage, Dr Cheikh Oumar Hanne, a été arrêté à l’entrée de la tente par les éléments de la sécurité d’Abdoulaye Daouda Diallo et autres membres du staff de ce dernier. On a ainsi demandé au DG du COUD de patienter, juste le temps de trouver des places pour la forte délégation du Dr Cheikh Oumar Hann. Une proposition que les lieutenants du maire de Ndioum n’ont pas accueillie favorablement. La situation était telle que de part et d’autre, on était à bout de nerfs. Au point de se retrouver finalement dans une véritable rixe. Les membres du staff du Dr Hann, ont laissé entendre que cet acte posé par leurs protagonistes, consistait tout simplement à humilier leur leader devant son éternel rival politique dans le Podor. Des matraques électriques et des bombes asphyxiantes ont été utilisées par les protagonistes rendant l’atmosphère de la tribune officielle délétère et désagréable. Une situation qui a obligé les chefs religieux et autres invités de l’administration à se protéger de l’odeur et de la fumée toxique qui enveloppaient la tente. Il a fallu plus d’une heure aux autorités religieuses pour calmer les esprits des uns et des autres. Visiblement touché par les regrettables heurts qui se sont produits à quelques jets de la tombe de son vénéré père, Thierno Mamadou Adama Gaye n’a pas raté les responsables politiques de l’APR de Podor. A l’en croire, la ziarra du saint homme de Nianga Edy ne mérite pas le spectacle que les politiciens lui ont réservé à la cérémonie officielle. D’ailleurs, il a rappelé au ministre Abdoulaye Daouda Diallo et au Directeur général du COUD Cheikh Oumar Hann, que les violences de la cérémonie officielle resteront des taches noires de la ziarra. Ainsi il les a exhortés de faire preuve à l’avenir de beaucoup plus de maîtrise de leurs militants parce que les altercations entre parents ne les grandissent pas. Malgré les malheureux incidents, le Khalife Thierno Gaye, a remercié le maire de Ndioum, qui a tenu toutes les promesses qu’il avait prises pour la réussite de la ziarra de Nianga Edy. Raison pour laquelle, il a soutenu ne rien comprendre de l’utilisation de la force pour accéder seulement à la tribune officielle. Cet énième incident entre ces deux tendances de l’APR/Podor poussera-t-il les instances nationales à sévir pour siffler la fin de la guéguerre ? En tout cas les prochains jours nous édifieront.

A propos de l'auteur

Daouda SOW

Laisser un commentaire

Close