A LA UNE Actualité Presse du jour

Presse du jour : Politique, économie et procès Imam Ndao se partagent la Une des quotidiens de ce mardi 10 avril 2018

La politique occupe une bonne part dans la parution des quotidiens de ce mardi 10 avril 2018.

Face à l’assaut de l’opposition le camp du pouvoir remobilise des troupes pour apporter la riposte.

L’As nous apprend que le Président de la République reçoit ses troupes en audience au palais de la République.

« Audience tous azimuts au palais : Macky Sall remobilise ses troupes », c’est le titre qui pointe à la Une de l’As de ce mardi 10 avril 2018.

Selon le quotidien L’As qui rapporte ‘information « l’heure est aux grandes manœuvres au sein de la mouvance présidentielle. Et, c’est dans ce sens que le  chef de l’Etat a reçu l y a quelques jours au palais la conférence des leaders de Benno  Bokk Yakaar pour échanger nous dit le quotidien « autour de la feuille de route pour la présidentielle de 2019, mais aussi sur la stratégie à mettre en place pour sortir victorieux », écrit L’As.

Le quotidien d’ajouter que « Macky Sall prévoit aussi de recevoir la coalition Macky 2012, les alliés non alignés et les jeunes de Benno Bokk Yakaar, cela dans les jours à venir ».

Restons avec la politique et c’est le leader du Grand parti Malick Gackou qui appelle à faire barrage au pouvoir sur la question du parrainage.

Même son de cloche avec les karimistes qui sonnent l’alerte avec la modification du code électoral qui n’a selon eux aucun objectif que d’éliminer Karim Wade et Khalifa Sall de la course à la présidence.

En politique toujours Enquête fait face à un dilemme de l’entente.

De l’avis du quotidien Enquête l’opposition sénégalaise a des difficultés de se réunir autour d’une structure commune pour face face au pouvoir.

D’où le titre du journal : « création de nouvelles coalitions par l’opposition : l’impossible entente ».

Enquête qui a fait un large dossier de nous révéler que « depuis 2012, l’opposition sénégalaise cherche à fédérer ses forces sans jamais y parvenir jusque là ». Le quotidien de revenir sur les coalitions qui ont été déjà mises en place par l’opposition au Président Sall et qui n’ont pas abouti et parmi elles ont peut citer « Pencum Askan Wi, Fipou Jotna ».

Le quotidien a donné la parole à l’enseignant chercheur à l’UGB Moussa Diaw et ce dernier de noter une absence de leadership. « Il y a un problème de leadership qui fait que l’opposition ne peut pas constituer un bloc uni à même de proposer une alternative crédible ».

La justice avec la condamnation d’Ibrahima Ly poursuivi pour des faits de terrorisme à 5 ans de prison et le procès de Imam Alioune Ndao et compagnie qui a repris ce lundi est à la Une de tous les quotidiens du jour.

Selon Source A qui en parle « il était prévu la mise sur pied d’un Etat Islamique entre le Sénégal, les deux guinées et la Gambie ».

Restons avec Source A qui nous apprend que des retraités sont sans pensions depuis des décennies après de bons et loyaux services rendus à la nation.

L’information figure à la Une du quotidien avec le titre « retraités maltraités ».

A en croire le quotidien « on demande aux mutilés la production de leur premier Ordre de service, souvent vieil de 30 ans ».

Une situation que dénonce Oumar Wally Zoumaro qui « parle de crime perpétré contre ces valeureux chevaliers de la craie ».

Enquête nous fait savoir que le franco-sénégalais, Ibrahima Ly a écopé de 15 ans de travaux forcés. Le natif de Trappes en France a été arrêté à Mbour et plusieurs éléments compromettants avaient été trouvés chez lui par les gendarmes à l’époque.

Par contre souligne le même journal, l’étudiant en économie Assane Camara qui avait été dénoncé par sa mère a été acquitté par le tribunal.

Le Quotidien de ce mardi 10 avril 2018 dévoile un marché qui risque de faire couler la Société africaine de raffinage (SAR).

A en croire le quotidien Le Quotidien, « un marché de gré à gré de 400 milliards de francs CFA : la SAR raffine dans l’illégalité », c’est le titre qui barre la Une du journal du Groupe Avenir Communication.

Selon le quotidien « le conseil d’administration n’a pas été informé du contrat avec Oryx SA et qu’une sommation interpellative a été envoyée au DG et au PCA ». Information à lire à la page 12 du quotidien.

Venons-en au faits divers avec L’observateur qui revient sur le divorce entre l’homme d’affaires Serigne Mboup et son ex femme Yaye Fatou Diagne. Le quotidien  a donné la parole et cette dernière de botter en touche le motif de son divorce avec le PDG de CCBM, Serigne Mboup.

En effet une vidéo devenue virale sur le net ou on voit la mairesse de Ngathie Naoudé, localité située dans la région de Kaolack se déhancher au rythme du Ngoyane, ce qui a coïncidé avec son divorce d’avec son ex mari.

Mais la mairesse s’inscrit en faux et ne compte pas dévoiler sur la place publique les motifs de son divorce. « Mes pas de danse n’étaient pas obscènes et je ne regrette rien. La vidéo n’a rien à voir ni de prés ni de loin avec mon divorce. Je vit toujours chez Serigne Mboup », a-t-elle déclaré.

L’Observateur qui a recueilli la version de Serigne Mboup et ce dernier de soutenir que « Yaye Fatou Diagne est une épouse exemplaire et qu’il n’a aucun  grief particulier contre elle ».

Terminons avec le sport. Le quotidien L’Observateur nous informe que le défenseur des Lions de la Teranga, Kara Mbodj se signale depuis sa blessure et son diagnostic est rassurant.

L’As nous informe que Sadio Mané et son club Liverpool feront le déplacement à Manchester City en match comptant pour les quarts de finale de la Ligue des champions.

Pour rappel, en manche aller Liverpool avait largement pris le dessus sur City sur la marque de trois buts à 0.

Et, à en croire Source A, « Mané n’est plus qu’à 90 minutes de bonheurs ».

Prix Marc Vivien Foé Enquête rapporte deux joueurs sénégalais à savoir Keita Baldé Diao et Moussa Konaté sont parmi les nominés.

« Le vainqueur de ce Prix sera connu le 14 mai prochain à l’issue d’un vote organisé par Radio France internationale (RFI) ».

A propos de l'auteur

Khadim FALL

Laissez un commentaire

*

Close