A LA UNE Actualité economie Environment

Exploitation de l’or, le Sénégal veut intégrer la cour des grands en Afrique

Le Sénégal veut faire partie du top 7 des plus grands exportateurs d’or en Afrique d’ici 2035. Pour ce faire, le pays prévoit de porter sa production du métal jaune de 7,25 tonnes en 2017 à 18 tonnes d’ici 2023.

Cette objectif a été dévoilé par la ministre des Mines et de la Géologie, Aissatou Sophie Gladima lors d’un atelier de validation de la revue annuelle conjointe de son ministère.

« En plus des mines de Sabodala et de Kharakhéna (région de Kédougou ndlr), le projet d’exploitation du gisement d’or de Mako, dont les réserves sont estimées à 1,6 millions d’onces pour une production annuelle de 140 000 onces par an, est entré en phase-test de production commerciale », a-t-elle déclarée à nos confrères d’APA News.

En 2017, le Sénégal a produit 2,4 millions de tonnes de phosphate, son principal produit minier, et veut devenir 4ème producteur mondial de zircon, à l’horizon 2023, avec un rendement annuel de 90 000 tonnes.

 « Les phosphates demeurent l’activité dominante du secteur minier qui a enregistré une production totale de 2 400 000 tonnes en 2017 et a été renforcé par l’attribution de nouveaux permis de recherche. Cela devrait permettre une augmentation de la redevance minière estimée à 7 681 212 707 FCFA pour le compte de l’année 2017 », a expliqué Mme Gladima.

En boostant ses productions dans ses différents secteurs miniers, « le Sénégal vise à devenir un hub minier régional ».

A propos de l'auteur

Papa Atou Diaw

Laissez un commentaire

*

Close