A LA UNE Actualité santé societe

Santé : La semaine nationale de lutte contre le cancer est célébrée du 14 au 22 mars 2018

A ce jour, plusieurs associations luttent contre le cancer. Toutefois, l’une d’entre elles s’est forgée une réputation, il s’agit de : La ligue nationale contre le cancer. D’ailleurs c’est elle qui est l’organisatrice de cette semaine nationale qui se déroule du 14 au 22 mars 2018.

Une histoire du cancer

Les traces les plus anciennes du cancer ont été trouvées dans des fragments de squelettes humains datant de la préhistoire. On le rencontre aussi sur des momies découvertes dans des pyramides égyptiennes. On parle également du cancer sur des tablettes recouvertes de caractères cunéiformes de la bibliothèque de Ninive. On les a rencontrés également lors de la découverte de monuments funéraires étrusques ou sur des momies péruviennes.

Le plus ancien texte connu à ce jour semble être le papyrus chirurgical dit de Edwin Smith qui daterait de l’ancien empire égyptien et qui serait attribué à Imouthes, grand prêtre d’ Héliopolis et Premier ministre du roi Djoser vers 2800 avant J-C. Hérodote nous apprend qu’ Atossa, fille de Cyrus et femme de Darius, fit appeler vers 525 (avant J-C) Democedes, le fameux médecin grec, pour une tumeur ulcérée du sein qu’il réussit à guérir sans que le traitement employé ne soit connu.

Les origines de la ligue et de la lutte

Le Dr Sonia Fabre assistante du Pr Hartmann de l’Hôtel Dieu est la première à envisager « une ligue pour la lutte scientifique et sociale contre le cancer » Le 14 mars 1918 Justin odart, Secrétaire d’Etat fonde « la Ligue Franco-Anglo-Américaine Contre le Cancer ». Elle est déclarée le 6 avril 1918 et le 23 janvier 1919, autorisée à faire appel à la générosité du public dès le 21 juin de la même année. Elle est reconnue d’utilité publique en 1920. C’est une Association sans but lucratif régie par la loi de 1901.

En 1934 Justin Godart organise à Paris une réunion préparatoire en vue de fonder ce qui devait devenir dès 1935 l’Union Internationale Contre le Cancer. La Ligue, par son aide financière, à permis à l’UICC de faire ses premiers pas. J. Godart en sera président de 1935 à 1953.

Que se passe-t-il vraiment ?

Notre corps est composé de milliers de milliards de cellules regroupées pour former les tissus et les organes. Les gènes présents dans le noyau de chaque cellule lui indiquent quand se développer, travailler, se diviser et mourir. En temps normal, nos cellules suivent ces directives et nous restons en santé.

Mais lorsque notre ADN est modifié ou endommagé, un gène peut subir une mutation. Les gènes mutés ne fonctionnent pas correctement parce que les directives dans leur ADN sont confuses. Ainsi, les cellules qui devraient se reposer pourraient se diviser et croître de façon désordonnée, ce qui peut mener au cancer.

Comment le cancer se forme

Lorsque les gènes fonctionnent correctement, ils indiquent aux cellules quand le moment est venu de se développer et de se diviser. Quand les cellules se divisent, elles font des copies exactes d’elles-mêmes. Une cellule se divise en 2 cellules identiques puis ces 2 cellules se divisent en 4 et ainsi de suite. Habituellement, chez l’adulte, les cellules se développent et se divisent pour produire plus de cellules uniquement lorsque le corps en a besoin, comme pour remplacer des cellules vieillissantes ou endommagées.

La phase de développement

Les mutations génétiques qui se produisent dans les cellules cancéreuses nuisent aux directives normales d’une cellule et peuvent ainsi l’inciter à se développer de façon désordonnée ou à ne pas mourir alors qu’elle le devrait. Un cancer peut continuer de croître parce que les cellules cancéreuses agissent différemment des cellules normales. Les cellules cancéreuses diffèrent des cellules normales parce qu’elles :

-se divisent de façon désordonnée;

-sont immatures et ne deviennent pas des cellules matures qui ont des tâches spécifiques;

-évitent le système immunitaire;

-ignorent les signaux qui leur indiquent de cesser de se diviser ou de mourir quand elles le devraient;

-ne collent pas très bien les unes aux autres et peuvent se propager à d’autres parties du corps par le sang ou le système lymphatique;

-envahissent et endommagent les tissus et les organes.

Comment le cancer se propage

Quand la tumeur grossit, les cellules cancéreuses peuvent se propager aux structures et aux tissus voisins en poussant sur le tissu normal situé à côté de la tumeur. Les cellules cancéreuses fabriquent des enzymes qui décomposent les cellules et tissus normaux en se développant. Quand un cancer envahit le tissu voisin, on parle d’envahissement local ou de cancer invasif.

Comment est fait le traitement ?

Lorsqu’un patient développe un cancer, un plan de traitement lui sera élaboré spécialement.

Avant de recommander un plan de traitement, l’équipe tiendra compte de nombreux facteurs, notamment les suivants :

-le type de cancer;

-le stade du cancer;

-les données scientifiques prouvant l’efficacité du traitement pour votre type de cancer;

-votre âge et votre état de santé général;

-vos autres problèmes de santé, le cas échéant.

Il existe trois principaux types de traitement contre le cancer :

-la chirurgie qui sert à retirer une tumeur en partie ou en totalité;

-la chimiothérapie qui utilise des médicaments pour traiter le cancer. Les médicaments ralentissent et peuvent même arrêter la croissance des cellules cancéreuses. La chimiothérapie peut aider à arrêter la multiplication des cellules cancéreuses et leur propagation à d’autres parties du corps;

-la radiothérapie qui utilise des rayons très puissants pour endommager ou détruire les cellules cancéreuses. Les doses élevées de radiation provoquent notamment l’apoptose. Il s’agit d’une forme de mort cellulaire programmée qui mène à l’élimination des cellules sans que la région environnante ne reçoive de substances dangereuses.

Les malades atteints du cancer reçoivent bien souvent une combinaison de traitements.

A propos de l'auteur

Papa Atou Diaw

Laissez un commentaire

*

Close