A LA UNE Actualité asie international

Russie : Réélu triomphalement avec plus de 70 % des voix, Poutine obtient son meilleur résultat en 18 ans de règne

Les partisans de Vladimir Poutine se sont rassemblés à deux pas du Kremlin pour fêter la victoire dès le premier tour de leur champion, ce dimanche 18 mars. Le Président a été réélu triomphalement à la tête de la Russie, pour 6 années de plus, avec un score aux allures de raz de marée : près de 76,7 % des voix, selon les premières estimations publiées par les médias russes. Une victoire sans appel, malgré une participation en dessous des attentes du Kremlin, aux alentours des 67 %.

Ce résultat est le meilleur jamais obtenu par M. Poutine en 18 ans de règne, et donc meilleur que celui qu’il avait obtenu en 2012 (63,60%). Des records sont atteints en Crimée et en Tchétchénie, où le Président dépasse les 90 %.

Aucune capitale occidentale n’avait félicité l’homme fort de la Russie qui pourra se maintenir jusqu’en 2024.

« La Russie de M. Poutine va rester un partenaire difficile, mais il faut poursuivre le dialogue  avec Moscou pour trouver des solutions aux crises internationales, » a toutefois déclaré ce lundi 19 mars 2018, le ministre des affaires étrangères allemand, Heiko Maas. « On a aussi besoin de la Russie pour trouver des solutions aux grands problèmes internationaux », a-t-il poursuivi.

En revanche, Vladimir Poutine a été rapidement félicité par le Président chinois, Xi Jinping, suivi des chefs d’Etat vénézuélien, Nicolas Maduro, puis iranien, Hassan Rohani, qui a évoqué une « victoire décisive ».

Une fermeté à l’international appréciée des Russes

Vladimir Poutine n’a toujours pas révélé ce qu’il va faire de son quatrième mandat. Sur les relations internationales, on peut s’attendre à ce qu’il poursuive dans la voie de la fermeté et de la confrontation avec l’Occident.

Une posture qui réussit à Vladimir Poutine sur le plan intérieur. Une majorité de Russes applaudit l’annexion de la Crimée bien sûr, mais aussi l’intervention en Syrie. Et cela explique largement son succès dans les urnes.

Des ONG dénoncent des fraudes et des votes contraints

Le lot des élections, des moyens pas toujours légitimes, d’après l’opposition et des ONG, qui dénoncent des milliers d’irrégularités, visant surtout à augmenter la participation. L’ONG Golos, spécialisée dans la surveillance des élections a relevé plus de 3 000 cas de fraudes, d’après RFI.

C’est dans un loft de la capitale qu’une soixantaine de bénévoles de Golos recueille les informations des milliers d’observateurs déployés à travers le pays. Il y a des témoignages de bourrages d’urnes, quelques votes multiples, mais la principale irrégularité relevée c’est le vote contraint, facilité par la possibilité de voter en dehors de son bureau de vote habituel, ce qu’on fait plus de 5 millions de personnes, selon Golos.

A propos de l'auteur

Mame Khary Leye

Laissez un commentaire

*

Close