A LA UNE Actualité Afrique economie Environnement societe

« Faudra relever les mesures sécuritaires et de protection de l’OMVS », (gouverneur Matam, Mamadou Oumar Baldé)

L’Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal (OMVS)  constitue « un enjeu stratégique ». Pour cela, il convient selon le gouverneur de Matam, Mamadou Oumar Baldé de mettre sur pied une meilleure sécurisation de ces infrastructures de l’institution.

« J’ai choisi, à l’occasion de la célébration de la présente journée qui contribue à l’animation positive de notre institution, de vous entretenir de l’enjeu stratégique de la sécurité des barrages et de l’OMVS », a dit M. Baldé, invitant les autorités de l’établissement à relever le niveau de sécurité de ces infrastructures.

Le gouverneur s’exprimait lors de la cérémonie officielle de la première édition des Journées de l’OMVS organisée pour célébrer les 45 ans de l’institution.

Suivant ses dires « dans le jargon de la gouvernance sécuritaire, le barrage comme les installations électriques sont d’un intérêt vital et stratégique pour nos États et nos nations ».

Il a cité notamment l’importance de l’ « énergie si importante dans notre processus de développement, la riziculture levier de nos politique d’alimentation en riz, la navigation si essentielle au désenclavement de ces zones ». A cela s’ajoutent « les usages multiples des populations » pour fonder son argumentation.

« De manière triviale beaucoup trop de choses de nos vies quotidiennes dépendent de l’OMVS alors il importe que les plus hautes autorités de l’institution intègrent le contexte sous régional », a laissé entendre Mamadou Oumar Baldé.

A en croire le gouverneur, le contexte international est marqué par des menaces et des attaques multiformes et imprévisibles pour dire « qu’aucune institution n’est à l’abri » non sans reconnaître que « l’OMVS a des politique et mesure sécuritaires en vigueur ».

Toutefois, ces politiques datent d’un contexte passé voire dépassé pour le gouverneur de Matam qui pense qu’ « un binôme de vigile ou un vigile non armé ou non entraîné ne suffit plus pour garder la centrale de Ourossogui ».

« Dans un contexte de protection nous devons évaluer sereinement le dispositif actuel et j’ai la conviction qu’il faudra relever les mesures sécuritaires et de protection de l’OMVS », dit-il.

Source :

Avec APS

A propos de l'auteur

Papa Atou Diaw

Laisser un commentaire

Close