A LA UNE Actualité Fact-checking

Fact-checking – Sénégal : Le faux collectif « mon mari a droit à quatre femmes »

« Sénégal : le collectif « mon mari a droit à quatre 04 femmes » voit le jour », à la lecture de cette article, nous avons d’abord souri. Notre sourire s’est rapidement transformé en rictus avant qu’un membre d’une page Facebook très suivie au Sénégal ne supplie les membres de l’aider à identifier les femmes sur la photo car elle voudrait se marier à leur mari. De plus, un député de l’Assemblée nationale a également partagé l’article sur son mur. Nous avons entrepris une petite recherche afin d’éclairer la lanterne des sénégalais sur ce fameux collectif.

Plusieurs sites de médias en ligne ont partagé l’information. Ils ont repris la même information du titre au contenu de l’article. L’article a suscité la réaction de plusieurs internautes même si la plupart ont abordé le sujet sur le ton humoristique.

Parmi les sites qui ont relayé cette information, un a cité la source : peoplebeninwebtv.com .  Un site d’information qui fait des reprises d’articles circulant sur la toile. De plus ; tous les articles du site sont signés par une seule personne du nom de Angèle M. Andale. Autre curiosité, tous les articles que nous avons consultés ont été publiés en février 2018. De plus l’image, d’illustration de cet article n’est pas récente puisqu’elle a déjà photo postée en août 2010 sur un réseau social dénommé picsin. La photo en question a été prise à Arusha, en Tanzanie.

Photo publiée sur Picsin accompagnée d’un commentaire en Swahili

Il y a un flou total sur le fameux collectif qui regrouperait « des femmes mariées ». Il n’y a pas assez de précisions sur ces femmes qui ont mis en place ce collectif à part qu’elles « partagent la conviction qu’en plus d’elles, chacun de leur époux a droit à trois autres femmes afin les épouses fassent quatre sous le même toit.»  L’on ne sait pas non plus dans quel contexte ce collectif a été mis en place ni le lieu où il a été fondé à part que c’est une association sénégalaise.

De plus, les sites sénégalais qui ont partagé l’information n’ont semble-t-il pas bien lu le contenu de l’article. « Une démarche qui vient prouver que la polygamie est désormais reconnue dans le pays conservateur de Macky », peut-on lire dans l’article. Or la polygamie est une pratique déjà bien ancrée dans la société sénégalaise. Elle est également reconnue dans le code de la famille. Ce dernier dispose dans son article 133 que « le mariage peut être conclu : soit sous le régime de la polygamie (quatre épouses maximum), soit sous le régime de la limitation de la polygamie (deux ou trois épouses) soit sous le régime de la monogamie. »

A propos de l'auteur

Papa Atou Diaw

Laissez un commentaire

*

Close