A LA UNE Actualité Afrique international

Trafic des migrants en Libye : Alpha Condé charge l’Union Européenne

La vague d’indignation qu’a soulevée la vidéo montrant la vente de migrants noirs en Libye se n’est toujours pas estompée. Plusieurs personnalités ont dénoncé cet acte abject d’un autre âge et certains pays ont même convoqué l’ambassadeur libyen pour lui manifester leur colère. Pour le Président guinéen Alpha Condé, la responsabilité de l’Union européenne (UE) est engagée dans cette situation.

Il a pointé du doigt l’UE lors de sa visite à l’Elysée où il a été reçu par Emmanuel Macron. « En Libye il n’y a pas de gouvernement et l’Union Européenne ne peut pas choisir un pays où il n’y a pas de gouvernement pour lui demander de retenir les réfugiés alors qu’on sait qu’en Libye il n’y a pas de moyens », affirme le président en exercice de l’Union Africaine.

Alpha Condé fait référence au plan de l’Union européenne qui vise à renvoyer les migrants en Libye. Pour ce faire, l’UE a alloué un budget, au gouvernement d’entente nationale qui ne contrôle pas pourtant la totalité du territoire libyen. Beaucoup d’ONG ont dénoncé cet accord craignant de graves atteintes des droits de l’Homme.

Depuis la chute de Mouammar Kadhafi, plusieurs milices ont essaimé sur le territoire. Aujourd’hui, le pays est dirigé par deux gouvernements qui cherchent à imposer leur autorité. Sur le terrain les milices et autres groupes rebelles se disputent les territoires. Ce qui a favorisé l’essor de réseaux de trafiquants qui mènent la vie durent aux migrants qui tentent de rallier l’Europe.

A propos de l'auteur

Papa Atou Diaw

Laisser un commentaire