A LA UNE Actualité societe

Tivaouane – Maouloud 2017 : A quelques heures du Gamou, les mausolées des deux derniers khalifes pris d’assaut par les fidéles

A 24h de la célébration du Gamou, les fidèles assiègent les mausolées. En file indienne, et dans la plus totale discipline, ils avancent à un rythme où l’on ne sent presque pas le rang bouger.
La plupart, pieds nus ou en chaussettes affirment faire, à travers cela, preuve de respect à l’égard de leurs vénérés marabouts.

C’est ce qui a poussé Adjaratou Ndella, la cinquantaine, à s’être débarrassée de ses chaussures:《J’ai enlevé mes sandales avant de me glisser dans la file. Tout se passe ici, dit-elle en tapotant son coeur, tout se passe dans le coeur.》

Les mausolées d’Al Makhtoum et Al Amine assiégés 

Cette situation n’étonne guère les riverains. Ces deux khalifes ont tous deux disparu à quelques mois du Gamou.

Beaucoup de ces fidèles interrogés dans les rangs pour l’accès aux mausolées affirment avoir fait de ce ziar dans ces deux mausolées, un devoir.

Ce que confirme Matar Gaye, 28ans. Bagages en main, le jeune homme a fait du mausolée d’Al Makhtoum, sa première destination.《Je viens de Dakar, dit-il d’un air décontracté. Je ne suis pas encore passé dans ma maison d’accueil. La queue est déjà infernale. Demain, l’accès sera impossible,》explique Matar.

A la différence de Matar, Awa Penda Faye, a choisi de faire du mausolée d’Al Amine le dernier lieu oú l’on la verra dans la citée religieuse. 《Je rentre à Bambey. J’étais venue pour assister à la dernière bourde. Et je me suis fait un point d’honneur à venir prier dans le mausolée de celui qui a été et qui demeurera mon guide religieux,》 dit-elle.


 

A propos de l'auteur

Mame Khary Leye

Laisser un commentaire