A LA UNE Actualité culture Dakar

SIPADAK : Vecteur de leadership africain dans l’entrepreneuriat du pagne

Ce 24 novembre a eu lieu la cérémonie d’ouverture du SIPADAK, salon international du pagne africain de Dakar. Le représentant du ministre de l’artisanat, M. Dame a présidé l’ouverture du salon. Cette édition est axée sur la problématique de entrepreneuriat féminin dans le secteur du textile.

Le représentant du ministre s’est appesanti sur le développement économique pouvant être généré par la promotion des métiers créatifs de l’artisanat.

Évoquant la trajectoire de certains créateurs africains qui « excellent dans la promotion de la création artisanale,» le représentant du ministre de l’artisanat déclare : « le pagne constitue un vecteur de création d’emplois à travers de multiples activités commerciales traditionnelles ou innovantes.»

Par ailleurs, M. Dame estime que ce Salon est « une occasion importante pour rendre hommage à nos artisans qui, grâce à leur ingéniosité et à leur créativité, ne cessent de contribuer au développement économique de notre continent. Ils contribuent également à l’expansion de notre culture vestimentaire qui continue à traverser et à percer d’autres frontières ».

Aussi, le représentant du ministre, parlant au nom du ministre de l’artisanat a dit sa détermination à « appuyer, renforcer et dynamiser ce salon qui excelle dans la promotion de l’entrepreneuriat féminin ». Car, selon lui, « en sus d’informer sur les fondements du pagne africain, ce salon offre une plateforme riche et inestimable d’opportunités et d’enseignements. Je demande à tous de saisir les opportunités offertes par le SIPADAK ».

Le salon international du pagne africain de Dakar se déroule depuis le 22 novembre et va se poursuivre jusqu’au 28 novembre 2017 à la place du souvenir africain. C’est aussi une opportunité de s’informer sur les origines du pagne, ses qualités et ses avantages comparatifs. Mais aussi une fenêtre pour découvrir toute la diversité du pagne africain et de l’art africain dans le travail du textile.

Selon Yolande Adjé, présidente du comité d’organisation de l’événement, « l’objectif du salon international du pagne africain de Dakar est de promouvoir entrepreneuriat féminin en mettant l’accent sur le manque de financement de entrepreneuriat féminin dans le secteur du tissu ».

Ce salon prévu sous le thème « Entreprendre avec le pagne » vise à « promouvoir la richesse du pagne africain » à travers une plateforme d’échanges et des rencontres B to B.

C’est d’ailleurs ce qu’explique la présidente du comité d’organisation du SIPADAK en ces termes : « Le wax représente notre continent, même si certains tissus et pagnes comme le wax ne sont pas fabriqués en Afrique, ils n’en symbolisent pas moins le continent, d’où l’importance de promouvoir le pagne et d’inciter les femmes à le promouvoir davantage. »

« Le pagne traduit l’identité culturelle et la position sociale de celle qui le porte. Et, à chaque événement correspond une manière particulière de le porter,» poursuit-elle.

Au programme : des panels et un forum sur l’origine et l’évolution du pagne.

De nombreux créateurs africains, dont Nana Wax du Bénin, Thiané Diagne du Sénégal, Patrick Asso de la Côte d’Ivoire, … participeront à cet événement.

Après une première édition tenue en 2016 avec plus de 5000 visiteurs et de grands noms de la mode en Afrique. Cette deuxième édition a connu la participation de 60 PME venus de huit pays d’Afrique. Une soirée de défilé de mode international à l’hôtel Pullman Dakar est prévu ce samedi 25 à 20h.

A propos de l'auteur

Mame Khary Leye

Laisser un commentaire