A LA UNE Actualité Presse du jour

Presse du jour : Le décès du vice-Khalife de Touba, le meurtre d’un imam à Sicap Mbao et la politique en couverture des quotidiens

Des sujets relatifs aux faits divers, avec le meurtre d’un imam à Sicap Mbao et le décès du vice-khalife des mourides, Serigne Bassirou Bara Mbacké, et la politique, font le menu des quotidiens sénégalais parus ce vendredi 24 novembre 2017.

« Horreur au quartier Camara de Sicap Mbao-L’imam a été égorgé par son fils alcoolique. Serigne Mbaye Sy Diop était imam ratib de la grande mosquée de Darou Salam », titre Vox Populi.

Poursuivant, le journal renseigne que le supposé meurtrier, Mansour Diop, est disciple de Bacchus et avait un passé psychiatrique.

Ce qui pousse L’Observateur à dire qu’ « un malade mental égorge son père » et prend la fuite.

« Parricide à Darou Salam-Mansour le fou égorge son père », note Sud Quotidien. Il rappelle que le meurtrier avait l’habitude de poignarder ses camarades d’école.

Dans ce journal, le délégué de quartier, affirme que « l’imam avait vu venir sa mort ».

L’Observateur voyage à « Touba (qui) perd son vice-khalife », revenant ainsi sur les derniers instants sur terre et les secrets de la courte maladie du défunt.

« Touba en deuil-Le vice-khalife des mourides, Serigne Bassirou Bara Mbacké tire sa révérence », écrit L’As.

Le Soleil précise que Serigne Bassirou Bara Mbacké était le jeune frère du khalife général, Serigne Sidy Moctar Mbacké.

En politique, les quotidiens parlent du combat des députés pour la libération de Khalifa Sall. Ainsi, Le Quotidien renseigne-t-il que « l’opposition exporte la lutte ».

Selon le journal, ces députés ont décidé, ce 23 novembre, d’internationaliser la lutte pour la libération du maire de Dakar, et dénoncer les failles notées dans la mise en place de la commission ad hoc chargée de lever son immunité parlementaire.

EnQuête écrit que « l’opposition internationalise le combat ». « Levée de son immunité parlementaire-Khalifa Sall dépouillé samedi », titre Walfadjri.

Dans ce journal, on apprend qu’Aymérou Gningue, président du groupe parlementaire de la majorité, Benno Bokk Yakaar, saute la commission ad hoc.

Mais, ajoute Walfadjri, les députés de l’opposition promettent le feu à l’hémicycle.

De son côté, L’Observateur souligne que « le dossier de Khalifa Sall sera examiné demain en plénière » et que « l’opposition s’est braquée ».

Dans son dossier du jour, EnQuête revient sur le soutien des khalifes aux présidents en exercice et constate « une longue tradition ».

« Du soutien de Serigne Fallou à Senghor à celui de Mbaye Sy Mansour à Macky Sall. Les rêves de Serigne Modou Kara en 2000 et de Cheikh Béthio en 2012 », rappelle le journal.

 

A propos de l'auteur

Papa Atou Diaw

Laisser un commentaire