A LA UNE Actualité Matam santé societe

Matam : Le collectif des pharmaciens du fouta exige la fermeture des dépôts illégaux de médicaments de Touba

De Thierno Baye DIÈNE, Matam
A la suite de l’importante saisie de médicaments contrefaits à Touba d’une valeur de 1 milliard 350 millions de FCFA, le collectif des pharmaciens du fouta est sorti de sa réserve pour réclamer des sanctions capitales contre le présumé propriétaire de la marchandise. Ce collectif qui regroupe les pharmaciens de Richard Toll à Kidira s’est retrouvé à Ourossogui pour tenir un point de presse sur la situation qu’il qualifie de « scandaleux ». Selon Mayip Badiane qui portait leur parole : « le collectif des pharmaciens du fouta à l’image de l’ordre national des pharmaciens tient à exprimer toute sa colère contre les commanditaires des 2 camions remplis de médicaments contrefaits dont la grande partie avait dépassé sa date de péremption »
Selon certaines informations, le présumé propriétaire qui serait une personnalité très influente, ne serait plus inquiété à l’heure actuelle. Ce qui a particulièrement outré le collectif qui ajoute que même « les médicaments saisis ont été restitués » avant d’exiger la fermeture de la kyrielle de dépôts illégaux de médicaments à Touba : « il y a une trentaine de dépôts illégaux de médicaments à Touba au vu et au su des autorités étatiques et religieuses. Cette situation n’existe que dans la cité religieuse »
Pour terminer, ces pharmaciens du fouta exigent des mesures draconiennes contre la vente des médicaments de la rue qui doit être « criminalisé » comme c’est le cas dans les pays comme le Mali et le Benin.
Pour rappel, il y a deux semaines, la gendarmerie de Touba a saisi 2 camions immatriculés en Guinée Biassau qui transportaient 300 colis de medicaments contrefaits d’une valeur de 1 milliard 350 millions à destination de la cité religieuse.

A propos de l'auteur

Daouda SOW

Laisser un commentaire