A LA UNE Actualité Afrique

L’affaire Gadio fâche Idriss Déby: «Je ne serai jamais corrompu»

Le président tchadien, Idriss Déby, a réagi mardi, pour la première fois à l’affaire Cheikh Tidiane Gadio. L’ancien ministre sénégalais est accusé par la justice américaine de corruption et de blanchiment d’argent dans une transaction liée au pétrole dans laquelle, l’homme fort de Ndjamena aurait reçu un milliard f cfa.

Dans des propos rapportés par l’Agence de presse africaine, le président Déby rejette catégoriquement les accusations de la justice américaine selon lesquelles il aurait reçu des pots-de-vin.

«Je ne suis pas corrompu et je ne le serai jamais», affirme-t-il. Il ajoute : « Vous savez que depuis quelques jours, dans une affaire absurde, on m’accuse d’être corrompu, que j’avais reçu des pots-de-vin (…) je suis tout blanc. Déby n’a pas été corrompu et ne sera jamais corrompu».
Selon Kenneth Blanco, secrétaire d’Etat américain à la Justice, plusieurs dirigeants tchadiens et ougandais ont reçu des pots-de-vin dans le cadre de l’attribution d’un marché à une entreprise chinoise. Le chef d’Etat du Tchad, Idriss Déby, aurait reçu, pour sa part, deux millions de dollars de dessous-de-table.

Le visage grave et visiblement très remonté contre les accusations formulées contre lui, il a ajouté : «Imaginez, toutes ces entreprises et autres partenaires qui viennent au Tchad, si je suis impliqué dans quelque chose, cela va se savoir. J’ai été, a-t-il dit, profondément sidéré et abattu par la virulence des mots, des termes et des expressions que nos jeunes utilisent pour se faire cette guerre complètement insensée et stupide. Non, chers jeunes, vous êtes sur la voie de la dérive et de la perdition. Je vous invite, en ma qualité de garant de l’unité nationale, à une prise de conscience individuelle et collective».

Poursuivant, il a demandé de mettre immédiatement un terme à cette polémique stérile qui est motivée par des considérations mesquines.

A propos de l'auteur

Papa Atou Diaw

Laisser un commentaire