A LA UNE Actualité Afrique culture

Côte-d’Ivoire: Mise à disposition d’un Fonds africain pour la culture

Le Fonds africain pour la culture (FAC)  a lancé ses activités ce mardi soir à Abidjan. La cérémonie de lancement a eu lieu en présence de plusieurs acteurs de la culture africaine entre autres le Pr Yacouba Konaté, Directeur général du marché des arts du spectacle africain (MASA), et de Dodo Koné, Directeur général du Palais de la culture d’Abidjan.

Initié par le réseau panafricain Arterial Network, le Fonds transnational et continental, qui a pour secrétaire général Tojo Yharimanana, a pour disposition d’accompagner les secteurs artistiques et culturels africains avec pour mission de soutenir la professionnalisation tout le long de la chaîne de valeur des industries culturelles et créatives.

« Le Fonds s’adresse au secteur créatif dans toute sa diversité, encourageant l’entrepreneuriat culturel et la création, avec une attention particulière aux jeunes et aux femmes », a expliqué Mamou Daffé du Mali, président dudit Fonds.  Par ailleurs, le Fonds vise également à « contribuer à l’accès au travail décent et l’amélioration durable des conditions de vie des artistes et des professionnels (…) ».

Le FAC est aussi destiné aux individus ayant des vocations artistiques, promoteurs, entreprises, experts, artistes professionnels, dispositifs de formation des arts. Il concerne l’ensemble du continent. C’est grâce à l’implication et aux dons d’artistes africains et internationaux de renommée mondiale que le lancement du Fonds africain pour la culture a été rendu possible.

« C’est une grande première que les artistes disent qu’on va se prendre en charge, on va se mettre ensemble », s’est félicité de son côté, le Directeur général du MASA, Pr Yacouba Konaté. Le lancement des activités de ce Fonds est marqué par une exposition d’œuvres, précédée d’un vernissage.

Parmi les œuvres qui seront exposées, on peut noter des œuvres d’artistes comme Abdoulaye Konaté (Mali), Georges Camille (Seychelles), Soly Cissé (Sénégal), Ludovic Fadairo (Bénin), Siriki Ky (Burkina Faso), Amahigéré Dolo (Mali), Houda Ghorbel (Tunisie), Wadi Mhiri (Tunisie), Dany Leriche et Jean Michel Fickinger (France), Daphné Bitchatch (France), Nu Barreto (Guinée Bissau) et Amadou Sanogo (Mali).

Les recettes engrangées de l’exposition-vente de ces œuvres (dons) vont permettre d’alimenter le Fonds à hauteur de près de 55 millions de FCFA pour le démarrage, selon les prévisions des responsables. Le lancement des premiers appels à projets est prévu pour le premier trimestre 2018.

A propos de l'auteur

Papa Atou Diaw

Laisser un commentaire