A LA UNE Actualité politique

Le sermon de Macky Sall à l’ONU

Le Président Macky Sall a dénoncé le terrorisme hier du haut de la tribune de L’ONU. Il a fermement condamné ce fléau qui estime-t-il frappe partout.

« Le Sénégal condamne fermement le terrorisme partout où il frappe. Rien, encore moins la religion ne saurait justifier le fanatisme violent », a-t-il rappelé. Le Président de la république a par ailleurs rejeté toute assimilation de l’islam à la violence.

« Nous ne pouvons pas accepter que les musulmans soient tenus responsables d’une violence dont ils sont eux même victimes. Nous sommes tous concernés par la menace terroriste », a fait remarquer Macky Sall. « Nous avons en conséquence la responsabilité de travailler ensemble à la recherche de solutions concertées contre ce fléau », a-t-il ajouté.

Le chef de l’Etat de rappeler que cette recherche de solutions sera d’ailleurs l’objet du prochain Forum de Dakar sur la paix et la sécurité en Afrique, qui doit se tenir du 13 au 14 novembre 2017 dans la capitale sénégalaise. Il a affirmé ne pas souhaiter voir l’Afrique devenir un sanctuaire « à des groupes terroristes combattus et vaincus ailleurs ».

Il s’est également dit préoccupé par la situation des musulmans Rohingyas en Birmanie. Selon l’ONU, cette communauté est la plus persécutée au monde. Le Président avait d’ailleurs appelé la communauté internationale à agir lors du Conseil des ministres de la semaine dernière.

A propos de l'auteur

Papa Atou Diaw

Laisser un commentaire

Close