A LA UNE Actualité societe

Le Sénégal va envoyer une unité antiterroriste au Mali

« Pour la première fois une capacité antiterroriste sera déployée au sein de l’unité de police stationnée à Bamako », a annoncé ce 08 septembre, le Général Jean-Baptiste Tine. Il a fait cette annonce lors de la cérémonie de remise de drapeau aux deux contingents qui seront envoyés au Mali et à Haïti.
Les 175 militaires de gendarmerie qui seront envoyés au Mali ont pour objectif de consolider la MINUSMA déjà présent dans le pays. Le Mali est confronté à la menace de groupes terroristes et de bandes armées qui sévissent principalement Nord. Ainsi, une unité antiterroriste sera envoyée par le Sénégal. Ce peloton est dérivé du GIGN (Groupement d’Intervention de la Gendarmerie Nationale).
Le contingent qui sera envoyé à Haïti est composé de 140 personnels, ils sont chargés de d’aider « le gouvernement haïtien à renforcer les institutions de l’Etat de droit, d’appuyer et de développer encore la police nationale d’Haïti. » Le mandat de l’actuelle Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (MINUSTAH) doit se terminer le 15 octobre prochain. Elle sera remplacée par une nouvelle mission « plus réduite dénommée Mission des Nations Unies pour l’appui à la justice en Haïti (MINUJUSTH). Parmi les missions du contingent sénégalais en Haïti, figure le suivi de la situation en matière de droits de l’homme et d’en rendre compte et de l’analyser ».
Jean Baptiste Tine, Commandant de la gendarmerie mobile n’a pas manqué de rappeler aux officiers qui vont représenter notre pays à l’étranger, de respecter scrupuleusement les règlements des Nations notamment en matière de code de conduite. « Conformez-vous en permanence à nos lois et règlements ainsi qu’à ceux du pays hôte », a-t-il lancé aux « Ambassadeurs » du Sénégal, premier pays contributeur de police du continent.

A propos de l'auteur

Papa Atou Diaw

Laisser un commentaire

Close