A LA UNE societe

Saint-Louis – Sermon Tabaski : L’Imam Ratib dénonce les tares de la société sénégalaise

De Adama SENE, Saint-Louis
La majeure partie des musulmans de la capitale du Nord a célébré la Tabaski ce Samedi 02 septembre. L’Imam Ratib de la vieille cité a dirigé la prière des deux rakaas à la grande mosquée de Lodo, en présence des autorités administratives, locales, coutumières et de nombreux fidèles. Une occasion qu’a saisie l’Imam Cheikh Tidiane Diallo pour sermonner les fidèles pourqu’ils opèrent un retour vers Dieu. Il a dénoncé les nombreuses dérives notées dans la société sénégalaise, avant d’inviter les musulmans à revenir à leur propre identité.
Connu pour son franc-parler, Imam Cheikh Diallo n’a pas dérogé à la règle, lors de son sermon de la Tabaski. Sans détour, il a fustigé les tares de la société sénégalaise. La démission des parents dans l’éducation dans la famille, le non respect de la parole donnée, l’enrichissement illicite, le manque de tolérance et l’entraide entre les musulmans, la division de la communauté musulmane, les nombreux dérapages notés dans les réseaux sociaux entre autres, rien n’a été laissé au hasard par l’Imam Ratib. Chaque segment de la société a eu pour son grade. « La dépravation morale en expansion matérialisée par l’accoutrement indécent des jeunes n’est que le résultat de la démission des parents. Les enfants sont envoyés et laissés à eux-mêmes dans les écoles et malheureusement ces lieux ne donnent plus une assise éducative capable de forger un citoyen modèle » s’est indigné Imam Diallo. Très critique de la démission des parents, l’Imam Ratib a déclaré que toutes les déviances de la société trouvent leur source dans le manque d’éducation, raison pour laquelle, il faut revenir à l’orthodoxie et se conformer aux préceptes de l’islam pour ne pas s’exposer demain à la punition divine. Avant d’ajouter qu’une population sans une bonne éducation ne peut se développer. Dans son sermon, l’Imam Ratib de Saint-Louis a également profité de la prière pour fustiger les dérives sur les réseaux sociaux, qui malheureusement sont souvent mises en exergue. « Les injures et les calomnies n’ont pas de place dans des débats civilisés. La différence ne doit pas conduire aux différends. Chacun peut défendre ses idées sans pour autant s’acharner sur l’autre avec des insanités et des paroles déplacées. Le bon musulman ne doit jamais nuire son prochain. C’est pourquoi les musulmans ont l’obligation de ne pas consommer tout ce que nous propose l’occident parce que nous ne partageons pas les mêmes valeurs » a soutenu Imam Diallo. Revenant sur la division des musulmans dans la célébration de la Tabaski, l’Imam Ratib a regretté cette situation. A l’en croire cette division démontre le manque de tolérance et de solidarité de la communauté musulmane. La prière de la Tabaski a été également effectuée dans d’autres endroits de la ville avec la communauté mouride à la mosquée Sable de Sor et de la famille de Mame Rawane Ngom à Léona. Dans ces différents lieux de prière, les Imams sont revenus sur l’importance et le sens du sacrifice de Mame Ibrahim.
Il faut signaler que d’autres communautés musulmanes ont prié la veille dans la capitale du Nord. Il s’agit des familles religieuses de Serigne Madior Cissé, de Serigne Abass Sall et de Tidiane Niang de Santhiaba.

A propos de l'auteur

Daouda SOW

Laisser un commentaire

Close