A LA UNE Education societe

Réformes de l’éducation en zone UEMOA : Vers une harmonisation des épreuves du Bac et du BFEM

Les pays de la zone UEMOA travaille pour une harmonisation des épreuves d’examens du baccalauréat et du brevet de fin d’études moyens (BFEM). Ainsi, pour mieux préparer cette transition, la communauté des professeurs d’Histoire et de Géographie du Sénégal a organisé une session de formation de ses membres à Dakar. Un panel qui a porté sur le thème : « la méthodologie du commentaire historique et l’harmonisation de la grille d’évaluation à l’heure des réformes de l’UEMOA au BFEM et au Bac ».

Les élèves de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA) qui sont en classe de terminale devront passer dans quelques années le baccalauréat UEMOA, au lieu du bac national. Les spécialistes sont en train de réfléchir sur l’harmonisation du baccalauréat dans la zone ouest africaine.

Selon Hadi Djigo, membre de la Commission nationale Histoire et géographie, « une équipe d’experts internationaux a été retenue et le travail a commencé pour l’harmonisation du baccalauréat dans l’espace ouest africain. Dans un premier temps, cette harmonisation va concerner les 4 disciplines pilotes que sont l’Histoire et la Géographie, les Sciences de la Vie et de la Terre(Svt), les Mathématiques et le Français. C’est ainsi qu’en 2016, 25 établissements sénégalais ont été choisis pour administrer des épreuves tests de l’UEMOA », a-t-il souligné. Ajoutant que « C’est pourquoi, il y eu une évolution des épreuves d’histoire et de géographie en 2016. Le glissement est en train de s’opérer vers le Bac UEMOA. Même avec le BFEM, le format est en train de glisser vers l’harmonisation des épreuves dans la zone ».

D’après le site d’information économique lejecos.com, qui cite le professeur Hadi Djigo, membre de la Commission nationale Histoire et géographie et intervenant dans les réformes, « l’objectif visé est de réduire drastiquement les échecs abusifs mais aussi les réussites abusives lors des examens dans la zone de l’UEMOA ».

Pour, le coordonnateur  de la communauté des professeurs d’Histoire géographie, Moustapha Mbow, qui organisait pour ses membres ce panel « depuis 2016, on a introduit au baccalauréat une grille de correction  pour permettre aux professeurs de la zone UEMOA, d’harmoniser les évaluations. C’est important de regrouper des professeurs de la Fastef et des spécialistes de la réforme pour permettre aux professeurs d’avoir la bonne méthode d’évaluation ».

A propos de l'auteur

Khadim FALL

Laisser un commentaire

Close