A LA UNE Actualité

Les Dakarois dénoncent les persécutions faites aux Rohingyas

De Sandra Bassabame

L’organisation Islamique Jamra et le Collectif de soutien aux Rohingyas ont organisé une marche dans le but de dénoncer les violences dont sont victimes les musulmans en Birmanie. Matar Gueye secretaire de l’ONG Jamra est revenu sur les points saillants de la manifestation. « Par cette marche, nous condamnons avec la dernière énergie cette sanglante persécution aux allures d’épuration ethnique, digne de l’époque du nazisme et qui de toute évidence a – été planifiée depuis de longues dates. Nous dénonçons le silence coupable de la communauté internationale dont le Conseil de Sécurité n’a enfin daigné se réunir que mercredi dernier et de surcroît à huit clos ». Par la suite le secrétaire exécutif de l’ONG Islamique a réclamé la traduction de l’instigateur de ce massacre devant la cour pénale…. « Nous exigeons la traduction devant la Cour Pénale Internationale (CPI) du moine fasciste et raciste Ashin Wirathu dont les appels à la haine contre les musulmans sont responsables de la sanglante chasse à l’homme dont les enfants et les femmes payent le plus lourd tribu ». A t-il déclaré.

Moussa Ba membre du collectif de soutien aux Rohingyas a pour sa part évoqué l’idée de solidarité dans le monde face à ce problème. « On a besoin d’une symbiose de l’Afrique toute entière car c’est une situation qui nous concerne tous ». Avant de renchérir; « c’est une situation qui engage toutes ces personnes qui œuvrent pour la paix. On ne peut pas parler de paix tant que dans cette partie du monde en particulier, les Birmans musulmans sont exterminés , tués vifs et les enfants déchiquetés ». Le président de l’Organisation Islamique l’imam Massamba Diop a pour sa part fait appel aux dirigeants « nous demandons aux dirigeants d’élever la voix pour que cesse cette barbarie au niveau de la Birmanie ».

Cette marche est la première étape d’un long processus d’actions de soutien prévu par les organisateurs.

A propos de l'auteur

Papa Atou Diaw

Laisser un commentaire

Close