A LA UNE politique societe

Y’EN A MARRE va attaquer l’Etat devant la Cour de la CEDEAO

Le mouvement Y’en a marre a décidé de porter plainte contre l’Etat du Sénégal pour la non délivrance des cartes d’électeurs aux citoyens et l’absence de plusieurs électeurs régulièrement inscrits sur le fichier électoral. Le mouvement, en collaboration avec d’autres organisations de défense des droits humains (RADDHO, Ligue sénégalaise des droits de l’Homme etc.), a décidé de saisir la Cour de justice de la CEDEAO et annonce que d’autres campagnes seront lancées.

Le mouvement Y’EN A MARRE dénonce ce qu’il qualifie de « faillite de l’Etat » dans l’organisation des élections législatives du 30 juillet dernier. Il a affirmé lors d’une conférence de presse qu’il a tenu ce jeudi 17 août, qu’il va porter plainte contre l’Etat du Sénégal. Un pool d’avocats a déjà été constitué à cet effet pour porter le contentieux. Alioune Sané, porte-parole du jour a invité les citoyens à remplir le formulaire de la plainte disponible sur le site de Y’EN A MARRE. Le mouvement veut l’indemnisation des citoyens lésés à hauteur d’un million de francs chacun.

L’objectif visé par cette action est, selon le rappeur Thiat, de pousser l’Etat à reconnaitre le préjudice qu’il a causé aux citoyens qui n’ont pas pu voter. Le rappeur et activiste a appelé les Sénégalais à signer la pétition en ligne que le mouvement a lancé en vue de porter cette plainte devant la Cour de Justice de la CEDEAO. « Je suis le premier signataire parce que je n’ai pas reçu ma carte d’identité », a-t-il lancé à la presse.

Le mouvement a par ailleurs pointé du doigt « l’apathie générale des organisations de contrôle et de régulation du processus électoral et de l’audiovisuel comme la CENA et la CNRA », dixit Alioune Sané. Il les accuse même d’être « dans une position attentiste voire complice. » Y’EN A MARRE s’est également désolé de la non prise en compte des « multiples alertes et avertissement venant des acteurs de la société civile et du jeu politique. »

De nombreux dysfonctionnements ont été notés lors de ce scrutin, cependant le président Macky Sall a félicité son ministre de l’intérieur malgré les couacs signalés un peu partout. Des félicitations que Y’EN A MARRE a fustigé. « En lieu et place d’excuses publiques à présenter au peuple sénégalais, pour l’énorme préjudice qu’il a subi, l’autorité organisatrice a reçu les félicitations de la part du Président de la République », a dénoncé Malal Talla alias Fou Malade.

Cette plainte est, selon les membres des mouvements de Y’EN A MARRE, le premier acte d’une liste de campagnes citoyennes que leur mouvement va mener.  « Désormais nous allons porter le combat citoyen à un autre niveau. Nous n’allons pas nous limiter à la dénonciation mais allons poser des actes concrets », affirme Thiaat. « Nous allons faire comme en 2012, le décors est déjà planté » conclut-il.

A propos de l'auteur

Papa Atou Diaw

Laisser un commentaire

Close