A LA UNE societe

Sénégal – Lutte contre le tabac : Un ensemble de mesures prises par l’Etat, pour la santé des populations

Adopter des paquets de cigarettes neutres pour les rendre moins attractifs. Interdire de fumer dans les lieux publics, hôtels et auberges et autres endroits qui accueillent du public. Interdire complétement la publicité pour les cigarettes. Voilà les mesures chocs du plan anti-tabac sur lesquelles comptent s’appuyer l’Etat du Sénégal pour lutter contre les méfaits nocifs du tabagisme sur la santé des populations. A cet effet, une cérémonie de lancement des nouveaux paquets de cigarettes ayant des mises en garde sanitaires a été présidée ce mardi 22 août par le Ministre de la Santé, le Professeur Awa Marie Coll Seck. 

Problème majeur de santé public, le tabagisme fait 7 millions de victimes dans le monde et cause la perte de 140 milliards de dollars américain. Suffisant pour que les gouvernements s’attaquent à ce mal. Et dans ce combat, le Sénégal figure parmi les tous premiers pays d’Afrique à mettre en place un cadre législatif interdisant l’usage du tabac dans les lieux publics. Et, c’est dans ce registre qu’il faut inscrire la mise en circulation des nouveaux paquets de cigarettes sur lesquelles on voit l’image d’un homme agonisant, suivie du message « Fumer cause une mort lente et douloureuse ». Sur l’un des versants de la boîte, on peut également lire: » Fumer rend impuissant et stérile ».

Selon Madame le ministre de la Santé et de l’Action Sociale le Professeur Awa Marie Coll Seck, « le tabagisme constitue un problème de santé publique et c’est pourquoi le Sénégal entend protéger ces citoyens sur les méfaits de l’usage du tabac qui est nocif, il y a aussi un impact économique. Et, la mise en circulation de ces nouveaux paquets à l’emballage marqué par des images et des messages s’inscrit dans les mises en garde sanitaires. Ajoutant qu’elle a subit beaucoup de pression mais avec la ferme volonté du gouvernement de lutter contre le tabagisme, un processus avait été enclenché depuis 2014, ce qui a abouti à ce résultat », a-t-elle-déclaré.

Poursuivant, le ministre de la Santé et de l’Action sociale de souligner qu’il est de la responsabilité du gouvernement. « Désormais toutes les publicités sur le tabac sont interdites et l’Etat veille à ce que les mesures prises soient respectées. Nous avons aussi mis en place tout un ensemble de programme pour la formation et la sensibilisation pour que les nouvelles mesures puissent prendre l’effet escompté. Et, des décrets et des arrêtés ont eu lieu pris par le gouvernement et par le Président de la République allant dans le sens de la lutte contre l’usage du tabac surtout dans les lieux publics. En effet, tout cela entre dans le cadre du décret 2016 -1008 du 26 juillet portant application de la loi du 28 mars 2014 sur l’interdiction de fumer dans les lieux publics», soutient-elle.
Le ministre de la Santé n’a pas manqué de révéler que des sanctions financières ont été prévues pour les récalcitrants, une mesure qui a été détaillée par Makhtar Bâ, le chef du Bureau législation au niveau du ministère. Des amendes qui vont de 5000 francs CFA 100 mille francs CFA.

Toujours dans cette lutte contre le tabac des spots publicitaires vont accompagner les messages et images pour mieux toucher toutes les tranches d’âges de la population et les dissuader à laisser ou à ne pas commencer à fumer. C’est ainsi qu’une cartographie complète du territoire a été opérée pour mieux asseoir ces mesures.
Et, selon le Chef du Bureau de la législation du Ministère de la Santé, Makhtar Bâ, la mise en circulation s’articule comme suit. Dans un premier temps deux séries d’images seront apposées sur les paquets pour une période de 24 mois soit une image tous les 12 mois et à la fin de ce délai, une période transitoire de 3 mois va suivre.

Des mesures saluées par le représentant résidant de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). Selon lui, le Sénégal franchit une nouvelle étape importante dans l’information et la communication dans la lutte contre les méfaits du tabagisme surtout au niveau de la jeunesse.

Même son de cloche du côté de la Ligue Sénégalaise contre le Tabac (LISTAB), mais aussi des associations consuméristes qui ont salué une consécration avec cette mesure courageuse prise par l’Etat du Sénégal. Elles ont en outre invité à la vigilance face aux industries du tabac.

L’entrée en vigueur de ces nouveaux paquets est prévue le samedi 26 août 2017 sur l’ensemble du territoire national.

A propos de l'auteur

Khadim FALL

2 Commentaires

  • COMMUNIQUE DE PRESSE :
    Après le départ de Madame Awa Marie Coll Seck
    du Ministère de la Santé et de l’Action Sociale :
    LA SOCIETE CIVILE QUI LUTTE CONTRE LE TABAC AU SENEGAL,
    APPELLE A LA VIGILANCE.
    Le remaniement ministériel qui vient de survenir avec le départ notable de Madame Awa Marie Coll Seck du Ministère de la Santé et de l’Action Sociale, impose à tous les acteurs de la lutte Anti-Tabac au Sénégal d’avoir une posture de vigilance et de lucidité.
    Le Sénégal dispose aujourd’hui d’une très forte loi, l’une des meilleures du monde, que nous avons obtenue avec l’engagement de tous les acteurs, et avec l’appui de partenaires stratégiques tels l’OMS, la Fondation Gates, CTFK, ACBF.
    Mais si tout cela a pu se réaliser, c’est qu’il y’a eu la volonté politique du chef de l’état Monsieur Macky Sall, la conviction des députés de la 12eme législature, et surtout l’engagement et le Leadership personnel de Madame Awa Marie Coll Seck Ministre de la Santé et de l’Action Sociale.
    Nous profitons encore une fois de l’occasion pour remercier le Chef de l’État, et rendre un hommage fort et appuyé à Madame Awa Marie Coll Seck Ministre de la Santé et de l’Action Sociale, pour tout ce qu’elle a fait pour que le Sénégal dispose d’une loi antitabac.
    La lutte antitabac au Sénégal dispose aujourd’hui de tous les mécanismes juridiques , d’une société civile unie et déterminé regroupée autour de la Ligue Sénégalaise contre le Tabac LISTAB , qui regroupe l’ensemble ou l’essentiel de ceux qui luttent contre le tabac au Sénégal , d’un Comité National de Lutte Contre le Tabac , et d’un cadre institutionnel représenté par le Programme National de lutte Contre le Tabac PLNT installé le MSAS , qui développe un travail très important , très bien articulé sur l’ensemble du territoire sénégalais.
    Le Sénégal aujourd’hui à se trouve à une phase très importante de l’implémentation de la loi avec la mise en circulation des nouveaux paquets de cigarettes avec des photos en couleurs, portant sur 70% sur deux faces principales et latérales mettant en garde les fumeurs contre les dangers et les maladies liées au tabac.
    Le nouveau Ministre de la Santé et de l’action Monsieur Abdoulaye Diouf Sarr est un compatriote pour qui nous avons du respect, et nous n’avons aucun doute qu’il veillera au maintien et au renforcement des acquis.
    Nous savons que l’industrie du tabac profite de ces moments de flottements pour tenter des infiltrations, des manipulations et des déstabilisations.
    La Société Civile qui lutte contre le Tabac au Sénégal fera échec à toutes tentatives ou velléités que tenterait l’industrie du tabac dont les buts ou les objectifs seraient de modifier, d’affaiblir ou d’apporter des changements ou un quelconque aménagement dans notre loi.
    Nous demandons donc à tous les acteurs de la lutte antitabac de se mobiliser, et de faire preuve de vigilance face à toutes les manœuvres de l’industrie du tabac ou ses groupes affiliés.
    D’ailleurs le Conseil national de Régulation de l’Audiovisuel (CNRA) vient d’adresser une injonction à la Manufacture des Tabacs de l’Ouest Africain (MTOA) pour lui demander de se conformer à la loi n° 2014-14 du 28 mars 2014 relative à la fabrication, au conditionnement, à l’étiquetage, à la vente et à l’usage du tabac.
    Une loi est par essence impersonnelle, tout le monde doit se conformer, toute autre attitude sera considérée comme de la défiance à la république.
    Amadou Moustapha GAYE
    Membre fondateur de la Ligue Sénégalaise Contre le Tabac LISTAB
    Membre du Comité National de Lutte Contre le Tabac du MSAS.
    Tel : 77.631.62.27
    EMAIL : afriquesanstabac@yahoo.fr

Laisser un commentaire

Close
%d blogueurs aiment cette page :